AccueilActualitéAlgérieMinistère de la Justice en Algérie : 98 personnes poursuivies dans des...

Ministère de la Justice en Algérie : 98 personnes poursuivies dans des affaires de spéculation

Justice – Le nombre d’individus actuellement poursuivis dans des affaires liées à la spéculation illicite, notamment sur des denrées alimentaires de large consommation, dépasse la barre des 90 en Algérie, selon les chiffres révélés par le ministère de la Justice. Nous vous en disons plus dans les lignes qui suivent. 

Au sein du sol algérien, des unités sont à la manœuvre dans la lutte contre le phénomène de monopole des produits alimentaires, qui plus est, dans un contexte perturbé par les inquiétudes liées à l’impact de l’invasion de l’Ukraine par la Russie sur les marchés. C’est dans cette lignée qu’un grand nombre de saisies de marchandises destinées à la spéculation a récemment eu lieu, a indiqué le ministère de la Justice en Algérie. 

Dans la dynamique des efforts soutenus de lutte contre la criminalité organisée multiforme et la spéculation au niveau du territoire national, plusieurs tentatives de contrebande minant l’équilibre commerciale ont donc été déjouées ces derniers jours. Soit au cours de la période allant du 16 au 20 du mois courant. 

Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone El Bilad. Cette information que nous reprenons pour vous, ce vendredi 21 octobre 2022, paraît dans son édition d’hier. La suite des détails sur ce sujet est à découvrir dans la deuxième partie du présent article. Celle ci-dessous. 

Accaparement et spéculation illégale en Algérie : plus de 70 spéculateurs lourdement condamnés 

Dans le détail, les autorités judiciaires ont enregistré, durant cette semaine, des poursuites pénales à l’encontre de 98 personnes dans des affaires liées à la spéculation sur, entre autres, les articles de consommation courante. Cela à travers tout le pays. Elles ont ainsi été déférées devant les tribunaux, conformément aux procédures de comparution immédiate.

C’est effectivement ce qu’a indiqué le ministère de la Justice. Il s’est manifesté, ce jeudi, via un communiqué. La source médiatique précitée l’a repris. Il en ressort en outre à cet effet que 76 sur les 98 mis en cause ont écopé de peines allant de 7 à 20 ans de prison ferme. Celles-ci sont assorties d’amendes variant entre 1 million de dinars et 10 M DA. 

D’après le même document, 16 juridictions territorialement compétentes se sont chargées des affaires de spéculation en question. À savoir celles de Batna, El Oued, Blida, Tizi Ouzou, Oran, Tipaza, Bouira, Tamanrasset, Tébessa. En plus des tribunaux sis à M’Sila, Mascara, Ouargla, Boumerdès, Tissemsilt, Mila ainsi qu’au niveau de la ville de Chlef.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes