AccueilSociété et CultureSociétéSpéculation en Algérie : voici le nombre des individus placés en détention...

Spéculation en Algérie : voici le nombre des individus placés en détention provisoire

Société – Dans la dynamique des efforts soutenus de lutte contre la criminalité organisée multiforme et la spéculation en Algérie, les unités de la Gendarmerie nationale (GN) ont effectué, au cours de l’année courante, plusieurs opérations ayant abouti à des résultats probants. 

Le sujet de la spéculation alimentaire est devenu une sorte de marronnier en Algérie. Une question qui apparaît, une fois de plus cette année, pour semer la zizanie au sein d’un marché souffrant déjà des retombées économiques de la guerre russo-ukrainienne.

Dans le cadre de la lutte contre ce phénomène de monopole des produits de base, un grand nombre de tentatives de contrebande minant l’équilibre commerciale a été déjoué. C’est en effet ce qu’a rapporté l’Agence APS. Cette information que nous reprenons pour vous, ce vendredi 14 octobre 2022, est parue dans son édition d’hier.

Dans le détail, les services de la GN ont enregistré, durant les derniers neuf mois, des poursuites pénales à l’encontre de plusieurs personnes impliquées dans des affaires liées à la spéculation sur les denrées de consommation courante.  

Durant la période allant de janvier au mois de septembre, le susdit établissement destiné à assurer la sécurité publique a ainsi mis en échec 3. 691 opérations. Ces dernières impliquaient alors 5. 694 individus.

1. 117 d’entre eux ont été placés en détention provisoire et 236 sous contrôle judiciaire. Il s’agit là de ce qu’a affirmé, Lounis Mili, colonel et directeur de la sécurité publique et de l’emploi au Commandement de la Gendarmerie nationale (GN). 

Accaparement et spéculation sur les produits alimentaires : le bilan de la GN en 2022 

Au cours de la conférence de presse consacrée à la présentation du bilan des activités du corps de la Gendarmerie nationale (GN), Lounis Mili a souligné une hausse des actes liés à la spéculation sur les marchandises en comparaison avec l’année dernière, à la même période.

« La production nationale en produits de base dépasse la consommation de 1,5%. La pénurie est due à la cupidité de certains commerçants. Ceux à la recherche de gains faciles ». C’est ce qu’a en outre déclaré le même responsable. Dans le même volet, il a fait état d’une saisie de quantités énormes de produits alimentaires destinés à la spéculation.

Soit 1.226,481 tonnes de farine, 951,097 tonnes de blé tendre, 91,698 tonnes de blé dur, 211,662 tonnes de semoule. En plus de 29,032 tonnes de sucre, 20,958 tonnes de poudre de lait, 28098 litres de lait ainsi que 418090 litres d’huile de table. Les unités en question ont mis la main sur notamment 63,493 tonnes de pâtes alimentaires et 1398 têtes de bétail.

Le colonel a, à cet effet, appelé l’ensemble de la population à signaler tout dépassement ou pratique illégale des commerçants. « Le citoyen est un véritable partenaire de la Gendarmerie nationale. Nous avons d’ailleurs mis à sa disposition le numéro vert 1055 pour dénoncer toute infraction », a-t-il encore indiqué. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes