AccueilActualitéAlgérieIndice mondial de l’innovation 2022 : l’Algérie gagne 5 places

Indice mondial de l’innovation 2022 : l’Algérie gagne 5 places

Algérie – Notre pays décroche un classement avancé dans l’indice mondial de l’innovation pour cette année 2022. On vous en dit plus à ce sujet dans ce numéro du 11 octobre 2022.

L’Algérie se voit orner un score significatif en matière d’innovation au monde. Effectivement, l’Algérie gagne un avancement de 5 rangs dans l’indice mondial de l’innovation pour l’année 2022. Il faut savoir que notre pays se classe au 115e rang sur 132 pays, alors qu’en 2021, il était au 120e rang.

Ce mardi 11 octobre 2022, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a tenu une réunion de la commission interministérielle de suivi de cet indice. Il s’agit de ce qu’a révélé le ministère de l’Industrie dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook. Pour précision, cet indice est publié par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

D’après Zeghdar, cet indice est une référence mondiale permettant d’évaluer et de classer les économies des pays. Et ce, dépendamment de leur capacité et leur succès en ce qui concerne l’innovation. Il est à noter que cet indice s’appuie sur deux (02) sous-indices, notamment les apports de l’innovation et ses sorties. Dans ce sens, la commission interministérielle prévoit d’améliorer progressivement le classement de l’Algérie.

L’Algérie avance dans le classement

Selon ledit communiqué, l’Algérie a enregistré un avancement de 10 rangs dans les résultats d’innovation comparés à ceux de 2021. En outre, elle a progressé de 4 à 9 positions dans cinq (05) axes sur sept (07) axes principaux. Notamment les institutions, l’évolution des marchés, le développement des affaires et la production de connaissances, la technologie et la créativité.

Pour Zeghdar, ces améliorations remarquables, du classement général de l’indice, représentent les premiers résultats consentis au niveau des secteurs représentés auprès de la commission interministérielle. Il convient de souligner que ces résultats sont encourageants pour fournir davantage d’efforts. Cette démarche s’inscrit dans le cadre des travaux ministériels conjoints.

Et ce, dans le but d’élever le niveau de coordination des acteurs de l’écosystème national de l’innovation. À l’occasion, Zeghdar a mis le point sur l’établissement des efforts pour atteindre un meilleur classement en ce qui concerne cet indice en particulier. Mais aussi de mettre en place une coordination et une coopération entre les secteurs concernés pour préparer des politiques relatives à la promotion de l’innovation.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes