AccueilActualitéAlgérieAlgérie : huasse fulgurante du nombre des individus arrêtés dans des affaires...

Algérie : huasse fulgurante du nombre des individus arrêtés dans des affaires de spéculation

Algérie – Le nombre de personnes impliquées dans des affaires de spéculation a dangereusement augmenté. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans cette édition du mercredi 12 octobre 2022.

Ces derniers temps, beaucoup de citoyens se plaignent à propos de la flambée des prix des produits alimentaires. Une augmentation qui est principalement due à de la spéculation. En effet, plusieurs personnes ont été arrêtées, récemment, à cause des affaires de spéculation illicite en Algérie. 

Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. Pour être juste dans le récit, ce mardi, 30 personnes ont été suspectées d’être impliquées dans des affaires de spéculation illicite en relation avec des produits alimentaires de large consommation. 

Cela, à travers huit (08) différentes wilayas du pays. À savoir les wilayas de Boumerdès, Djelfa, El-Tarf, Tébessa, Ouargla, Tamanrasset, Sétif et Souk Ahras. C’est ce dont nous informe le quotidien Ennahar dans son récent numéro qui s’est basé sur un communiqué. Celui-ci est, à titre informatif, issu du procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed, section lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée.

25 personnes arrêtées pour avoir spéculé

En effet, c’est ce dont a fait état la même source. Sachant qu’en plus de ces derniers, il y a également quatre (04) individus mis sous contrôle judiciaire. S’ajoute à eux, une autre personne remise en liberté. Il est important de noter que ces personnes-là risquent gros. Et ce, conformément à la loi 15-21 du 28 décembre 2021 relative à la lutte contre la spéculation illicite.

Dans le détail, celle-ci stipule que toute personne impliquée dans ce genre d’affaires et de crimes écopera de peines sévères. Sachant qu’il pourrait être question de 30 ans de prison et la réclusion à perpétuité dans le cas où le forfait est commis dans le cadre d’un groupe organisé. Voilà qui pourrait peut-être en dissuader certains. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes