AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : chute des prix des voitures et Maruti crée l’événement

Algérie : chute des prix des voitures et Maruti crée l’événement

Automobile – Suite à la nouvelle décision d’importation de voitures, les prix de celles-ci commencent à chuter en Algérie et Maruti ne déroge pas à la règle. Dzair Daily vous fait découvrir, dans ce numéro du 11 octobre 2022, le nouveau prix de la voiture en question.

Désormais, la décision du président de la République, d’importer des voitures de moins de trois (03) ans, a changé le sort du marché automobile algérien. À cet effet, les nouvelles annonces de vente ont envahi Ouedkniss, dès lors. Il faut dire que les prix des voitures ont commencé à prendre une légère chute libre en Algérie, notamment la voiture Maruti.

En effet, les prix ont connu une réduction de 20 à 25 millions, dépendamment du type de la voiture et de son moteur. C’est ce qu’a rapporté le média arabophone Ennahar. De son côté, le spécialiste dans le monde automobile, Mourad Saadi, estime que les voitures retrouveront leur valeur réelle.

Saadi a d’ailleurs précisé que les voitures européennes aux caractéristiques algériennes de 200 millions et selon le cahier des charges du pays, rechuteront à 120 millions de centimes. Entre autres, le prix de Maruti ne dépassera pas 25 ou 30 millions de centimes, selon le même intervenant. Tout en précisant que la concurrence, sera forte. Ce qui changera l’équilibre de la balance des prix.

La taxe à l’importation des voitures depuis la France

Du reste, le spécialiste en question a conseillé aux citoyens algériens d’être patients. Plus que tout, d’acheter des voitures auprès des concessionnaires agréés et qui travaillent suivant un cahier des charges algérien. En fait, le prix d’une voiture utilisée à l’étranger ne sera pas au prix que le peuple algérien imagine. Il ne faut pas omettre les 19 % de TVA et les droits de douane.

Saadi précise que le prix d’une voiture, répondant aux normes à l’étranger, est aux alentours de 15.000 euros. Comme nous l’avons susmentionné, des centaines de publicités de vente de voitures ont vu le jour sur le site Ouedkniss. Selon Ennahar, les propriétaires de ces voitures ont procédé à la vente en gros pour s’adapter à la nouvelle décision.

Alors que certains se sont réjouis de la baisse des prix, d’autres réclament la hausse des prix. Dans le détail, certains citoyens, ayant consulté le site Ouedkniss, affirment que les prix n’ont pas changé et restent élevés, en dépit de la nouvelle décision. Il s’agit de ce qu’a rapporté la source suscitée.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes