« Il est probable que la Variole du Singe entre en Algérie », selon l’IPA

Algérie – Le directeur de l’IPA a affirmé qu’avec l’ouverture progressive des frontières terrestres et aériennes, la Variole du Singe pourrait faire son entrée en Algérie. Vous en saurez davantage dans cette édition du 24 mai 2022.

Avec l’apparition et la propagation de la Variole du Singe dans de nombreux pays du monde, l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) n’a pas écarté l’éventualité de l’entrée de cette maladie en Algérie. Le directeur de l’IPA s’est exprimé sur ce nouveau virus et a insisté sur l’impérativité de prendre dès à présent les mesures de précaution pour se préparer à affronter ce virus. Cela, d’après ce qui a été rapporté par Ennahar.

En effet, Fawzi Derrar a affirmé qu’avec l’ouverture des frontières et la reprise des voyages internationaux, le virus de la Variole du Singe pourrait entrer en Algérie. Selon lui, le respect des mesures sera la seule arme qui pourra empêcher la propagation du virus dans le pays. Dans le même contexte, le Mohamed Melhaq, chercheur en virologie a indiqué que l’Organisation mondiale de la santé a appelé à une réunion d’urgence.

En effet, l’OMS a appelé les pays à discuter de la propagation de ce virus dans le monde. Alors que certains pays ont déjà pris des mesures préventives, notamment en mettant à l’isolement les personnes infectées. Concernant les symptômes de cette maladie, le spécialiste a révélé que l’infection des humains se fait en deux phases.

Variole du Singe : contamination et symptômes

Dans le détail, la première étape consiste en une période durant laquelle le virus pénètre dans l’organisme. À ce stade là, le malade souffre de fièvre, de puissants maux de tête, et de douleurs musculaires et dorsales. En sus, le malade est faible et ses glandes thyroïdiennes gonflent. Puis, la deuxième étape de la maladie est la période d’éruption cutanée, avec l’apparition de cloques et de vésicules aqueuses.

La guérison est automatique après deux à trois semaines d’infection. Mais le virus peut s’avérer mortel selon la nature de l’organisme qu’il infecte. Il se transmet par le contact avec des organismes infectés, qu’ils soient humains ou animaux. Pour se prémunir de la maladie, il faut donc éviter la proximité avec les cas confirmés et suspectés et se laver fréquemment les mains. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes