Variole du Singe : l’Institut Pasteur d’Algérie publie une note d’information

Algérie – Après l’apparition de plusieurs cas de variole du singe dans le monde, l’Institut Pasteur d’Algérie a publié une note d’information. Dzair Daily vous dévoile son contenu dans la suite de cet article du 23 mai 2022.

L’institut Pasteur d’Algérie a publié une note d’information relative à l’apparition de cas de variole du singe dans le monde. Dans ladite note, l’IPA a indiqué que les symptômes de cette maladie sont des éruptions cutanées sous forme de pustules, et un enflement des ganglions lymphatiques. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien El Watan.

Dans le détail, le virus de cette maladie se transmet vers l’homme, si ce dernier entre en contact avec un animal contaminé, ou avec un autre humain contaminé, ou encore à travers des matériaux sur lesquels le virus se serait déposé. Le virus pénètre dans le corps à travers les voies respiratoires, une lésion de la peau, ou des muqueuses.

Ainsi, lorsqu’un animal contaminé griffe ou mord un être humain, il lui transmettra ce virus. La contamination peut également se faire en préparant de la viande de brousse. Ou en entrant en contact direct avec des fluides corporels, ou du matériel et surfaces contaminés, comme par exemple de la literie contaminée.

Par ailleurs, la transmission du virus entre les êtres humains se fait par l’intermédiaire de grosses gouttelettes respiratoires. Une proximité est donc nécessaire entre deux personnes afin que le virus puisse passer de l’une à l’autre. Donc pour résumer, le contact interhumain se fait par contact direct avec des liquides organiques, et contact indirect avec du matériel contaminé.

Variole du singe : les gestes à adopter pour se prémunir de cette maladie

Pour se prémunir de cette maladie, l’Institut Pasteur a appelé à respecter les mêmes gestes barrières que pour le Covid-19. À savoir se laver les mains, porter le masque dans les endroits fermés, et respecter une certaine distance avec les autres. Particulièrement avec les gens qui toussent, éternuent et ont de la fièvre. 

En outre, il faut éviter au maximum le contact et la proximité avec les animaux qui pourraient être contaminés par le virus. Comme par exemple les animaux malades ou retrouvés morts. Il ne faut pas toucher à la literie et aux matériaux qui ont été en contact avec des animaux malades.

Lorsqu’un être humain est infecté, il faut dans un premier temps l’isoler des autres. Et utiliser des équipements de protection individuelle lorsqu’il faudra l’ausculter. Pour finir, l’Institut Pasteur rappelle que le lavage fréquent des mains avec de l’eau et du savon, et l’éloignement des surfaces et organismes infectés sont les gestes à adopter pour éviter de contracter cette maladie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes