AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantIEDF : inscriptions à l’Institut d'Économie Douanière et Fiscale algéro-tunisien

IEDF : inscriptions à l’Institut d’Économie Douanière et Fiscale algéro-tunisien

Algérie – Les inscriptions à la 40e promotion du concours d’admission à l’Institut d’Économie Douanière et Fiscale (IEDF) algéro-tunisien sont ouvertes à partir de ce 01er septembre 2021.

En effet, l’Institut d’Économie Douanière et Fiscale (IEDF), qui est un institut algéro-tunisien, lance les inscriptions pour la 40e promotion du concours de recrutement qui auront lieu à partir de ce mercredi 01er septembre jusqu’au 31 octobre 2021. Tous les détails sur les conditions d’inscription et le dossier à fournir vous seront révélés dans cette édition.

Dans le détail, l’établissement en question qui est le fruit d’une collaboration bilatérale, organise comme chaque année un concours de recrutement. De ce fait, les candidats intéressés. Ceux notamment qui peuvent réunir l’ensemble des conditions. Ces derniers doivent s’inscrire pour participer à ce concours qui aura lieu le 06 novembre prochain.

En outre, l’IEDF propose une formation de troisième niveau de deux (02) ans spécialisée en finances publiques. À l’issue de cette formation, les diplômés seront orientés vers le marché de l’emploi. Au fait, ils seront dirigés vers leurs postes en fonction des besoins des services du ministère des Finances.

IEDF : conditions d’inscription et dossier à fournir

Toutefois, pour ce qui des conditions requises pour la participation à ce concours, cela dépend du type de candidats. Sachant qu’on peut trouver des candidats récemment diplômés et d’autres candidats professionnels qui travaillent déjà dans le ministère des Finances.

Pour la première catégorie, le postulant doit réunir ce qui suit. Au fait, il doit avoir un diplôme d’Enseignement supérieur (Master ou Ingénieur d’État). Et ce, dans les spécialités suivantes : sciences juridiques, économiques, financières, commerciales ou de gestion. Sinon, des ingénieurs d’État en économétrie, planification, statistiques, informatique et recherches opérationnelles.

De plus, les personnes qui ont un diplôme équivalent reconnu par l’État peuvent notamment déposer leurs candidatures. En sus, l’ensemble des candidats doivent justifier d’une moyenne générale de 12/20 durant la dernière année d’études. Ou une moyenne générale de 12/20 au cours des deux dernières années. Ils doivent également ne pas dépasser les 28 ans.

En ce qui concerne les postulants salariés. Ceux qui travaillent déjà au ministère des Finances. En plus de justifier d’une formation similaire à celles citées ci-dessus. Ces salariés doivent présenter une autorisation pour participer au concours. Au fait, l’administration qualifiée devra délivrer ce permis. Pour cette catégorie, l’âge limite est de 35 ans maximum.

IDEF : le dossier demandé pour l’inscription au concours

Cela dit, le dossier demandé est comme suit : une demande manuscrite, une copie du certificat, un extrait de naissance, deux (02) photos d’identité, relevés de notes de toutes les années d’études pour les non-salariés.

En sus, un justificatif du paiement des frais d’inscription et de participation qui s’élèvent à 2.000 da, une fiche de renseignement téléchargée sur ce site, ainsi qu’une grande enveloppe timbrée avec l’adresse et le nom du candidat.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes