AccueilÉconomieÉnergieHydrocarbures en Algérie : voici les prévisions des revenus pour cette année

Hydrocarbures en Algérie : voici les prévisions des revenus pour cette année

Énergie – À combien devront s’élever les revenus des hydrocarbures en Algérie cette année 2022 ? Une question à laquelle répond un célèbre spécialiste en économie. Nous vous dévoilerons sa réponse et ‘ensemble de ses précisions dans la suite de cette nouvelle édition.

S’exprimant sur les ondes de la Radio régionale de Sétif, au sujet des perspectives de l’économie algérienne, l’économiste Mourad Kouachi a confié s’attendre à ce que les revenus des hydrocarbures en Algérie pour cette année 2022 soient de plus de 50 milliards de dollars. Nous vous en disons davantage dans les quelques lignes qui suivent.

Lors de son intervention, le même expert a fait un constat concernant la situation énergétique du pays. Selon ses prévisions, les revenus des hydrocarbures du pays pour cette année pourraient s’élever à 60 milliards de dollars.

En outre, les exportations hors hydrocarbures, dont l’objectif était fixé à 7 milliards de dollars, atteignent, d’après ses déclarations, plus de 50 % jusqu’à présent. D’après lui, la hausse des prix du carburant a fortement contribué à cette reprise.

Selon les chiffres enregistrés lors des deux dernières années, en 2020, les revenus de l’Algérie en hydrocarbures s’élevaient à 20 milliards de dollars. Tandis qu’en 2021, ils avaient atteint la barre des 35 G $ de gains. Les déclarations de Mourad Kouachi ont été rapportées par le média généraliste arabophone, El Bilad, dans son dernier numéro.

Réserves de change : les prévisions de Kouachi 

Par ailleurs, le spécialiste en économie a également évoqué la question des réserves de change pour l’année courante. De son avis, certains experts estiment qu’ils devront atteindre 100 milliards USD au début de l’année prochaine. L’augmentation de ces réserves aura pour effet de renforcer encore davantage la valeur du dinar face au dollar, comme ce fut le cas ces derniers jours.

Cela, avec une appréciation de 12, 5 %, selon les estimations de l’expert algérien Mourad Kouachi. Sachant qu’il a précisé que cette situation avantageuse de la monnaie nationale devrait s’étendre au moins jusqu’au prochain semestre. Soit, jusqu’à la fin du 1er trimestre de l’année prochaine. C’est ce qu’a encore fait savoir le même locuteur, cité par la susdite source médiatique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes