Devise Algérie : un expert prévoit 100 milliards de dollars de réserves de change en 2023

Algérie – Des économistes ont prédit que les réserves de change attendront les 100 milliards de dollars en 2023. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans cette édition du 21 septembre 2022.

Ces dernières semaines et depuis le conflit russo-ukrainien, le dinar algérien a gagné du terrain face aux devises fortes, à savoir le dollar et l’euro. Ce qui a amené certains experts en économie à prédire que les réserves de change en Algérie enregistreront 100 milliards de dollars en 2023. Est-il possible d’arriver à cette situation ? 

Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. En fait, c’est Mohamed Hamidouche, professeur en économie qui s’est prononcé à ce sujet. Il a, en outre, déclaré que cette appréciation de la monnaie nationale face aux monnaies étrangères va occasionner une baisse des prix des matières importées.

Et par conséquent, l’amélioration du pouvoir d’achat en Algérie. Ce qui, à son tour, sera bénéfique pour les opérateurs économiques spécialisés dans l’importation des produits semi-finis et des équipements. Sachant qu’avec l’augmentation de la valeur du dinar, ces importateurs verront leur chiffre d’affaires augmenter. Et ce, avant la fin de l’année en cours. C’est ce dont nous informe l’APS dans son récent numéro, à partir des propos de Mohamed Hamidouche.

« Les réserves de change devront atteindre 100 milliards dollars au début de l’année prochaine »

C’est, en effet, ce qu’a déclaré le même intervenant. Sachant qu’il a précisé que cette situation avantageuse du dinar va s’étendre « sur au moins le prochain semestre, soit jusqu’à la fin du 1er trimestre de l’année prochaine ». Plus important encore, quelle est la raison de cette appréciation de la monnaie nationale ?

Selon Hamidouche, cette augmentation inédite du dinar revient à plusieurs facteurs. Parmi eux, la guerre déclarée en février dernier entre la Russie et l’Ukraine. Ce qui a créé un déséquilibre sur l’offre et la demande dans plusieurs produits, comme le pétrole et les céréales. Et tout particulièrement après les sanctions appliquées sur le gouvernement russe, indique l’économiste. 

De cette manière, « les réserves de change devront atteindre 100 milliards de dollars au début de l’année prochaine » en Algérie. Une situation qui aidera et contribuera au renforcement de la valeur du dinar face aux devises fortes, notamment face au dollar américain. C’est ce qu’on a pu savoir de la même source déjà citée. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes