AccueilActualitéHausse salaire minimum garanti (SNMG) dans le privé en Algérie : voici...

Hausse salaire minimum garanti (SNMG) dans le privé en Algérie : voici la modalité proposée

Algérie – Retrouvez, dans cet article, la modalité proposée s’agissant de la hausse du salaire minimum garanti (SNMG) dans le secteur privé en Algérie. Les détails sont à découvrir dans les quelques lignes qui suivent.

L’Association générale des entrepreneurs algériens (AGEA) a appelé les autorités dépositaires à accélérer l’organisation d’un sommet tripartite dans un proche avenir. Cela afin de reconsidérer le dossier de la hausse du salaire minimum garanti des travailleurs du secteur privé en Algérie.

Mouloud Khaloufi, en sa qualité de président de l’association, a fait savoir dans une déclaration au média Ennahar que le moment était venu de tenir un sommet tripartite. Les différents syndicats se sont regroupés au sein de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et du gouvernement, pour élever la valeur du salaire minimum garanti.

Il a souligné que leurs propositions visent à porter la valeur du salaire national minimum garanti à quarante mille dinars, soit quatre millions de centimes (40.000 DA). « Nous sommes prêts à porter la valeur du SNMG à quatre millions de centimes au profit des salariés du privé », a-t-il déclaré.

Augmentation des salaires en Algérie : un responsable dévoile la date 

Le président de l’AGEA a ensuite indiqué que si la proposition sera mise en œuvre, il inclura sept (7) millions de travailleurs. Parmi eux, un million deux cent mille travailleurs appartiennent au secteur du bâtiment et des travaux publics.

Depuis environ trois (3) ans, les salariés du secteur public ont bénéficié d’augmentations salariales successives sans leurs homologues du secteur privé. C’est pourquoi, selon l’intervenant, il est devenu nécessaire aujourd’hui de revoir le salaire de base des salariés du secteur privé.

Par ailleurs, lors d’une cérémonie tenue jeudi dernier, le directeur général du Budget au Ministère des Finances, Abdelaziz Fayed, a émis quelques précisions. Ce responsable a fait savoir que le versement de la revalorisation des salaires se fera en mars prochain avec effet rétroactif à partir de janvier 2023.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici