AccueilActualitéMaghreb« La moitié des chouhada algériens étaient des Marocains » : une...

« La moitié des chouhada algériens étaient des Marocains » : une vidéo refait surface et secoue le Web

Algérie/Maroc – Une séquence polémique dans laquelle une citoyenne marocaine persiste et signe qu’une grande partie des chouhada de la guerre d’Algérie « étaient en réalité des Marocains » provoque la colère des internautes, qui dénoncent « une provocation flagrante à l’égard des Algériens » ainsi qu’ « une haine maladive des médias du Royaume chérifien pour le territoire algérien et son peuple ».  

Le bilan de la guerre d’Algérie en termes de victimes, qui se sont investies pleinement et activement dans la lutte pour l’indépendance de leur territoire, est tellement lourd qu’il ne reste à ce jour connu que de manière approximative. Quoi qu’il en soit, les historiens s’accordent à évoquer plus d’un million et demi de martyrs. « Des chouhada dont la plupart n’ont rien de commun avec les Algériens puisqu’ils sont Marocains ». 

C’est la phrase choc prononcée par une native du Maroc dans une émission diffusée sur la chaîne électronique Chouf TV. Si le passage en question date de l’année écoulée, c’est actuellement qu’il fait grand bruit, qui plus est, dans un contexte de rupture des relations diplomatiques entre Alger et Rabat. Il génère de nombreux commentaires indignés. Nous le reprenons pour vous dans la suite de cette édition du dimanche 8 janvier 2023. 

Propos controversés autour du combat vers l’indépendance algérienne : leur auteure devient la risée du Web !

Ressortie des bas-fonds de la Toile, la vidéo ci-dessous illustre alors une habitante du Royaume voisin s’en prendre violemment à l’Algérie et son histoire. « Ils soulignent qu’il s’agit d’un million et demi de chouhada algériens. Mais la vérité n’est pas celle-ci. La moitié d’entre eux étaient de nationalité marocaine. Oui, des Marocains qui se sont sacrifiés pour libérer l’Algérie ».

C’est en effet ce qu’a déclaré l’intervenante, le ton monotone et le regard noir où se lit une puissante colère. Elle poursuit sur sa lancée en dirigeant une attaque contre la population Dz. « C’est un fait qu’ils (Algériens) ne reconnaissent toujours pas », lâche-t-elle encore.

Une sortie qui a valu à la susdite locutrice plusieurs commentaires négatifs et railleries de la part des internautes algériens et quelques Marocains. « C’est pas croyable ! Elle et la chaîne doivent être condamnées pour complicité de provocation à la haine », a indiqué un internaute, visiblement très remonté.

« On sait que certains Marocains veulent s’approprier tout ce qui est Algérien. Mais nos martyrs ? Ça, je ne m’y attendais pas », a écrit une deuxième personne. D’autres appellent par ailleurs à contrer « ce genre d’animosité » entre les deux peuples voisins.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici