Grève du Cnapeste dans les établissements scolaires en Algérie : ce qu’il faut savoir

Algérie – La grève du Cnapeste dans les établissements scolaires en Algérie commence dès aujourd’hui. On vous livre tout ce qui est utile de savoir, ce 02 novembre 2021.

La grève du Cnapeste en Algérie, c’est-à-dire, le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’Éducation, a démarré ce matin du 2 novembre. Elle se maintiendra jusqu’à demain 3 novembre. On renouvelera Cette cessation collective de travail dans les établissements scolaires en Algérie chaque semaine. Il s’agit de ce que précise le syndicat. 

Dans ce sillage, le mouvement de contestation se dit prêt à adhérer à une grève sans relâche. Et ce, jusqu’à obtenir satisfaction des revendications. Selon eux, ce qui prime est évidemment l’amélioration du pouvoir d’achat des enseignants. Ce dernier ne cesse de chuter, se plaignent les grévistes. Faisant ainsi de l’augmentation des salaires des enseignants un élément crucial pour la situation financière et le bien-être moral de ces transmetteurs du savoir.

Après une trêve qui dure depuis plus d’un an, c’est-à-dire depuis la propagation du virus de la Covid-19, le Cnapeste reprend ses mouvements de protestation. De ce fait, les circonstances exceptionnelles de la pandémie n’ont pas permis le déroulement des grèves durant l’année scolaire 2019-2020 et celle de 2020-2021. Néanmoins, une seule grève a été menée en 2019. C’était au sein de la Confédération des syndicats algériens (CSA).

Le Cnapeste annonce une reprise vigoureuse des grève

Dès lors, on a décidé de l’adhésion à une grève nationale. Par conséquent, l’étude sera paralysée à travers les établissements d’enseignement pour les trois cycles pédagogiques. Cela pendant deux jours chaque semaine, à l’instar d’aujourd’hui et de demain. L’objectif est d’attirer l’attention des autorités sur les 12 revendications. 

Il s’agit, d’après le Cnapeste, de préoccupations professionnelles, sociales et éducatives. Pour en dire plus, la demande liée à la hausse des salaires est réitérée chaque année. Telle chose depuis le gel des augmentations il y a neuf ans, à savoir en 2012. En plus, les contestataires appellent au règlement du retard de paiement accumulé au fil des années. 

Programme des deux jours de grèves

À ce sujet, Messaoud Boudiba, le secrétaire national chargé de l’information et de la communication au sein du syndicat Cnapeste a affirmé à Echorouk que la grève allait véritablement avoir lieu. S’agissant du premier jour, des assemblées générales se tiendront au niveau des établissements d’enseignement pour les trois cycles pédagogiques. Cela afin d’évaluer et étudier les procès-verbaux de négociation avec le ministère de l’Éducation nationale.

Par la suite, des propositions et perspectives seront proposées aux Conseils de wilaya et celui national. Selon le représentant du syndicat, la deuxième journée de grève sera consacrée à la tenue de Conseils de wilaya pour étudier les procès-verbaux des assemblées générales.

De cette manière, une session d’urgence du Conseil national du Cnapeste se tiendra le 5 et 6 novembre prochain. Cela pour étudier les procès-verbaux des Conseils de wilaya basés sur lesdits PV. C’est enfin pour décider de l’avenir de la poursuite ou non du mouvement de grève. Considérant qu’il s’agit de l’instance suprême.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes