AccueilGuide VoyagesFrontières : Une famille Algérienne bloquée en Tunisie lance un appel

Frontières : Une famille Algérienne bloquée en Tunisie lance un appel

Algérie – Une famille Algérienne bloquée en Tunisie en raison de la fermeture des frontières algériennes commence à trouver le temps très long. Désespérés, les Ferraz lancent un appel aux autorités algériennes. 

Ce ne devrait être qu’un court voyage pour soigner la malformation congénitale de bras droit de leur enfant Baraa en Turquie. Cependant, en raison des frontières algériennes fermées depuis six (6) mois et demi, le moral de la famille algérienne Ferraz décline, ils tentent donc de regagner l’Algérie depuis la Tunisie. Mais en vain, la démarche n’a pas porté ses fruits. C’est en tout cas ce qu’a indiqué le site d’informations Algérie 360

Ainsi, la famille d’origine d’Ain Touta, de la wilaya de Batna se retrouve aujourd’hui coincée sur le sol tunisien voisin depuis plusieurs mois. Face à une situation générant tant de souffrance, la famille a décidé de tirer la sonnette d’alarme. En effet, le chef de la famille, Brahim Ferraz a lancé un appel aux autorités algériennes demandant de lui trouver une solution permettant à sa famille de regagner la terre natale. Et ce, en faisant relayer une vidéo sur les réseaux sociaux. 

Brahim, à la quête du bien-aise de Baraa s’est retrouvé dans l’obligation de lancer cet appel de détresse. Dans la vidéo, le père de Baraa Ferraz a indiqué que la Tunisie a ouvert grandes ses portes à sa famille dans le cadre du « transit ». Cependant, après tout ce long chemin, la famille n’a pas été autorisée à mettre le pas dans l’Algérie. Et ce, à cause des restrictions imposées par l’Algérie.  

« Je ne suis pas parti pour faire du tourisme.. Je suis parti soigner mon fils »

C’est dans quelques phrases courtes mais très significatives que ce père a pu résumer les raisons simples pour son court séjour en Turquie. « Je suis parti soigner mon fils », a rappelé Brahim. La Tunisie pour les Ferraz n’a été qu’une seconde porte qui s’est ouvré pour eux. Dans l’espoir de regagner l’Algérie au plus vite possible, la famille algérienne n’avait pas hésité à foncer. Malheureusement, la chance n’était pas de leur côté. 

« Je ne suis pas parti pour faire du tourisme », explique Brahim, espérant une aide des autorités compétentes. Ceci est donc un cas très urgent, un enfant malade qui a besoin de suivi et d’analyses médicales nécessaires se retrouve en Tunisie en plein temps de pandémie. L’enfant Baraa est toujours bloqué dans le pays du jasmin et attend impatiemment son rapatriement

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes