AccueilPolitiqueFrance : Marine Le Pen victime de jet d'œufs (vidéo)

France : Marine Le Pen victime de jet d’œufs (vidéo)

France – La présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, a été la cible d’un jet d’œuf lors de la campagne de son parti pour les prochaines élections législative. Nous vous dévoilerons tout cela en images dans les lignes de ce dimanche 5 juin 2022 qui suivent. 

- Advertisement -

Sue le territoire métropolitain, les agressions contre les personnalités politiques est monnaie courante. En juin 2021, le chef de l’État français, Emmanuel Macron, a été giflé par un citoyen en juin dernier, lors de son premier mandat. Aujourd’hui, c’est une autre star du monde de la politique qui a subi une agression. En effet, la cheffe du RN, Marine Le Pen, a récemment été agressée dans le Nord de la France. 

Effectivement, l’ex-candidate à la présidentielle ne pensait pas que son déplacement à Saint-Amand-les-Eaux, dans le Nord, aurait autant d’écho. Alors qu’elle se promenait dans les rues, elle a été visée par des jets d’œufs. De violents mouvements qu’elle a réussi à esquiver.

Dès que l’un d’eux a touché sa tête, la fille de Jean-Marie Le Pen s’est immédiatement couverte. Son service de sécurité est immédiatement intervenu pour éviter toute dégénération. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar dans son édition d’aujourd’hui.

Selon ce dernier, la présidente du ex-FN rebaptisé Rassemblement national (RN) n’a pas été bien accueillie dans le Nord de la France. Néanmoins, la source médiatique susvisée a indiqué que la situation a été vite maîtrisée. Par ailleurs, des personnes présentes sur les lieux ont filmé et diffusé une vidéo de cet incident. Des images qui ne cessent de faire le tour des réseaux sociaux. 

Que faisait Marine Le Pen à Saint-Amand-les-Eaux ? 

En effet, une vidéo postée sur la Toile illustre la petite mésaventure qu’a vécue Marine Le Pen le 3 juin dernier. À travers les images diffusées, on aperçoit la native de Neuilly-sur-Seine se couvrir le visage, avant d’être protégée par ses gardes du corps. Dans une déclaration à l’AFP, le porte-parole du Rassemblement national (RN) a déclaré que cet acte serait l’œuvre d’un marginal. Il a toutefois souligné que la situation a vite été maîtrisée. 

Selon la source médiatique susmentionnée, Marine Le Pen était en visite dans le Nord de la France pour soutenir le candidat RN aux législatives, Guillaume Folquin. Elle s’était également déplacée dans le but d’inaugurer la permanence électorale du candidat dans la 20e circonscription du département nordique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes