AccueilActualitéFranceFrance : un Algérien écope d’une lourde peine pour avoir tué sa...

France : un Algérien écope d’une lourde peine pour avoir tué sa femme

France – Selon les assises de Montpellier, un Algérien a écopé une lourde peine après avoir tué sa femme avec des coups de pelle. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Le verdict final a été prononcé ! L’algérien Abderrahmane habitant en France a été condamné à une peine de 20 ans de prison. Et ce, après avoir tué sa femme Akila d’une horrible façon. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 20 octobre 2022. Selon BFMTV, les faits de cette affaire remontent au mois d’août 2018. À cette année-là, la victime avait demandé le divorce de son époux. 

Et ce, suite à de nombreux problèmes qui se sont déclenchés entre eux. Dans le détail, Abderrahmane aurait accusé sa partenaire de l’avoir trompé. N’ayant plus la capacité à supporter les crises de jalousie de son mari, la défunte a décidé de quitter le nid conjugal. Cependant, sa volonté s’est heurtée au refus d’Abderrahmane, âgé de 79 ans à l’époque des faits. 

De ce fait, agissant sur « un coup de folie », le détenu a lancé une quarantaine de coups de pelle à la mère de ses enfants qui a fini par rendre l’âme. Dans ce sillage, on notera que le couple est marié depuis 53 ans, soit en 1964 à Lyon. Ensemble, ils ont eu trois filles. Et après une longue vie à Grenoble, le couple a réussi à se procurer une maison dans l’Hérault.

L’avocate générale avait demandé une peine d’au moins de 15 ans 

Partant du constat qu’Abderrehmane savait bien ce qu’il faisait le jour du crime, l’avocate générale a réclamé une peine d’au moins de 15 ans. Cela vu « l’absence du remords » qui caractérisait la réaction de l’accusé. Ce dernier avait l’air déboussolé. Face aux questions de la présidente de la cour d’assises et de l’avocate générale, l’octogénaire s’est contenté de prononcer juste quelques mots. 

« Pour mes enfants », a-t-il lancé afin de justifier le meurtre. On précisera que le meurtrier possédait, jusque-là, un casier judiciaire vierge. Lui qui était en détention provisoire depuis quatre ans. À cet effet, la cour d’assises de l’Hérault lui a infligé une peine de 20 ans de prison. Il s’agit de ce qu’indique la même source médiatique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes