AccueilActualitéFranceFrance : un Algérien accusé d’avoir agressé une vieille dame

France : un Algérien accusé d’avoir agressé une vieille dame

France – Un Algérien a été pointé du doigt, récemment, pour avoir agressé une dame âgée. On vous en dit plus, dans cette nouvelle édition du mardi 29 novembre 2022.

En effet, les autorités françaises ont accusé un Algérien d’avoir agressé et volé une dame âgée de 90 ans à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine en France. Cependant, et malgré l’existence de preuves contre lui, l’Algérien en question a toujours nié les accusations. Dans le détail, cette affaire remonte à juillet dernier. Effectivement, ce jour-là, cette victime a décidé d’aller au marché. 

Sur le chemin du retour, un inconnu lui propose son aide à l’entrée de l’immeuble. Toutefois, l’aide de l’inconnu fut de courte durée. Et pour cause, une fois dans le hall, ce dernier donne un coup de pied à la vieille dame. L’agresseur a alors profité de la chute de la victime pour voler deux bracelets en or et s’enfuir juste après.

Par ailleurs, la femme de 90 ans a été transférée à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine. Là-bas, elle a obtenu une incapacité totale de travail (ITT). Sachant qu’après cet incident, la victime a été traumatisée et n’a pas réussi à identifier son agresseur. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar dans son récent numéro. 

L’Algérien pris la main dans le sac 

Grâce à l’enquête menée par la police, cette dernière a réussi à récupérer quelques photos. D’ailleurs, ces clichés ont révélé que l’agresseur l’avait suivie avant de se diriger vers l’immeuble où elle habitait. En effet, cette personne suivait les moindres faits et gestes de sa proie à l’intérieur de son Renault Scénic, selon des médias français.

Après cela, les enquêteurs ont réussi à arrêter le suspect. Il s’agit, dans le détail, d’un père de famille algérien âgé de 38 ans et connu des milieux judiciaires pour des violences conjugales. Selon la même source, l’accusé a été retrouvé en possession des bracelets volés. Et son téléphone a été repéré près de la résidence de la victime. Ce qui est une preuve de plus. 

Par ailleurs, l’accusé a comparu devant la cour d’appel de Versailles le 22 novembre dernier. Mais malgré les preuves, le suspect a nié en bloc toutes ces accusations. Pour sa défense, il prétend que, le jour des faits, il a prêté sa voiture à un voisin en Belgique. Selon ses avocats, ce ressortissant algérien est injustement emprisonné depuis cinq mois.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes