AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantFermeture des écoles en Algérie : Le coordinateur du Snapest favorable

Fermeture des écoles en Algérie : Le coordinateur du Snapest favorable

Algérie – Meziane Meriane, le coordinateur national du Snapest, s’est exprimé sur l’éventuelle fermeture des écoles en Algérie, et il y est favorable

C’est le cas en effet, selon l’édition d’aujourd’hui du quotidien francophone Le Soir d’Algérie. Ainsi, le coordinateur national du Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Snapest), Meziane Meriane, s’est exprimé, et il a donné son avis sur la fermeture ou non des écoles en Algérie.

Méziane Meriane s’est montré favorable à la fermeture des écoles, en s’appuyant sur le fait qu’il n’était pas possible de dissocier l’école des autres facteurs de transmission de la Covid-19. Car selon lui, les mesures sanitaires ne sont pas assez respectées au sein des établissements scolaires. 

Selon Meziane Meriane, le manque de moyens et l’inconscience des élèves sont les raisons principales de la fermeture des écoles 

En outre, Le coordinateur national du Snapest, a soulevé le fait que les écoles manquaient cruellement de moyens, au point que certains professeurs ont pris l’initiative d’acheter par leurs moyens, un thermomètre pour prendre la température des élèves à l’entrée. Et ce, malgré l’intervalle assez large de 20 jours entre l’annonce et la rentrée effective, pour les primaires, et d’un mois pour les collèges et les lycées. C’est en tout cas ce qu’a indiqué le le site spécialisé Algérie Eco.

Toutefois, le problème ne venait pas seulement des écoles mais également du comportement des élèves après avoir fini les cours. Meziane Meriane aurait aperçu des élèves scolarisés entassés dans les bus pour regagner leur domicile après la fin des cours, selon les propos du coordinateur national du Snapest, rapportés par le média cité précédemment. 

Le premier ministre Abdelaziz Djerad refuse de fermer les écoles pour le moment

Malgré le tournant inquiétant que prend la situation sanitaire ces derniers jours, avec un peu plus de 1.000 nouveaux cas enregistrés par jour, cette semaine. Le premier ministre Abdelaziz Djerad s’est exprimé à ce sujet, le 21 novembre dernier.

Et ce, pendant la campagne nationale de reboisement qui a eu lieu à l’occasion de la journée nationale de l’arbre. Il a confié qu’il ne trouvait toujours pas nécessaire de fermer les écoles. Car selon lui, isoler les cas positifs au Covid-19 au sein des établissements scolaires était largement suffisant à ce stade, pour faire face à la pandémie du Coronavirus qui frappe le pays de plein fouet.

Le premier ministre a affirmé que les statistiques n’étaient pas inquiétantes au point de prendre la décision de fermer les établissements scolaires. À l’instar d’autres pays les écoles resteront ouvertes, jusqu’à preuve du contraire. Le ministre invite par la même occasion, tous les citoyens algériens à se montrer compréhensifs et coopératifs, et faire confiance aux avis des scientifiques, des médecins et des spécialistes, qui sont bien plus connaisseurs en la matière. C’est sur quoi conclut le site spécialisé. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes