AccueilSociété et CultureCultureFergani et Melhfa : les robes algériennes à la conquête du Patrimoine...

Fergani et Melhfa : les robes algériennes à la conquête du Patrimoine mondial de l’UNESCO

Culture – Préservant ses éléments identitaires, notre pays a déposé un dossier afin d’inscrire les robes algériennes, Fergani et Melhfa, au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. On vous en dit plus dans les lignes qui suivent.

- Advertisement -

En effet, notre pays possède un riche patrimoine présentant des spécificités régionales. Cependant, certains éléments culturels, notamment vestimentaires, sont souvent cible de vol. De ce fait, l’Algérie a proposé d’inscrire deux robes algériennes, à savoir le Fergani et la Melhfa, au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Dzair Daily vous en dit plus dans la suite de ce passage du lundi 3 avril 2023.

Effectivement, le patrimoine vestimentaire algérien représente un legs que la population locale continue à chérir. C’est à l’image de la robe constantinoise faite en velours, Fergani. Ou encore la robe flottante portée par les femmes de la région des Aurès, Melhfa. Symboles de l’identité culturelle, notre pays a décidé de préserver ces deux séculaires héritages matériels contre toute tentative d’appropriation frauduleuse.

L’Algérie vise à préserver son patrimoine vestimentaire

Dans le détail, l’Algérie a déposé officiellement le dossier de candidature des deux robes susmentionnées. Cela pour inscription sur la nomenclature représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité auprès de l’UNESCO. C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public sur la page officielle du ministère de la Culture et des Arts.

L’élaboration du dossier a été confiée à des experts et des créateurs de bijoux accompagnant les deux costumes. Ceux-ci ont mis en exergue une série de savoir-faire et de procédés artistiques liés à la réalisation des éléments susmentionnés porteurs de la mémoire et les traditions. C’est ce dont nous informe le média généraliste Echorouk.

Suivant le pas du genre musical, le Rai, les deux costumes se dirigent donc vers une reconnaissance par l’organisation onusienne. Renforçant, de ce fait, le statut de la culture algérienne à l’échelle mondiale.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici