AccueilFootÉquipe d’Algérie : l’entraîneur du Burkina Faso défie Belmadi

Équipe d’Algérie : l’entraîneur du Burkina Faso défie Belmadi

Foot – Même s’il se méfie des joueurs expérimentés de Djamel Belmadi, le sélectionneur du Burkina Faso, Kamou Malo, s’est montré optimiste et pleinement confiant quant à la possibilité de ses protégés de s’imposer contre cette équipe d’Algérie, détentrice de la plus longue série d’invincibilités du football africain. 

Portée par l’une des meilleures attaques d’Afrique, qualifiée d’« inexpugnable » par plusieurs observateurs et habitée par le désir de gagner plus de titres, la sélection algérienne est devenue le véritable ogre à craindre. Faire figure de proue est une chose, encore faudra-t-il réussir à contenir les adversaires en quête d’exploit. À commencer par l’entraîneur du Burkina Faso qui se dit persuadé de surpasser l’équipe d’Algérie. 

Le quotidien généraliste arabophone Ennahar a rapporté les dernières déclarations du sélectionneur des Étalons dans son édition du dimanche. Nous les reprenons toutes pour vous ici, ce 06 septembre 2021. Kamou Malo s’est donc exprimé au sujet de son prochain défi contre les champions d’Afrique en titre sur le site de la Fédération burkinabé de football (FBF). Et visiblement, il n’a pas l’air de se faire une montagne de les affronter.

Tant s’en faut, le manager du Burkina Faso a affiché sa volonté d’être le premier à faire descendre la troupe de Belmadi de son piédestal. Il se rend au Grand stade de Marrakech avec une ambition : détruire le mur vert nord-africain. « Ce qui nous permet d’entamer cette deuxième rencontre avec le plein de confiance, c’est de savoir que personne ne voit cette équipe d’Algérie au-dessus de nous ». Il s’agit là de ce qu’a confié Kamou Malo. 

« L’Algérie, forte sur le papier mais le Burkina Faso peut surprendre » 

La troupe de Djamel Belmadi reprend le travail après une très large victoire face au Djibouti (8 – 0). Elle le fera contre le Burkina Faso dans le groupe A des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Un concurrent qui dispose de beaucoup de talents dans toutes les lignes et qui cherche coûte que coûte à prendre part à une compétition internationale après sa non-participation à la dernière CAN en Égypte. 

D’autant plus que la croissance de la sélection burkinabé est totale. Sans Bertrand Traoré et Aristide Bancé, mais avec Lassina et Mohamed Konaté, le groupe de Kamou Malo affronte les Verts avec l’intention de faire un pas de plus vers le Qatar. Un objectif qui semble, aux yeux de l’entraîneur, exécutable. « L’Algérie est certes forte sur le papier. Mais le football n’a jamais été une science exacte. La vraie vérité n’apparaît que sur le terrain ». 

C’est en effet ce qu’a affirmé Kamou Malo, la verve intacte et sur un ton assuré. Il refuse de rentrer dans la rencontre en tant qu’un outsider. Il escompte mettre une grosse pression sur les champions d’Afrique en titre en leur contestant le ballon tout au long des 90 minutes. C’est en outre ce qu’il a souligné au cours de son entretien. Il sied de rappeler que le duel Burkina Faso – Algérie se tiendra, demain à 20h00, dans l’enceinte marrakchie

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes