AccueilFootÉquipe d'Algérie : Aouar et Aït-Nouri choisissent les Fennecs définitivement

Équipe d’Algérie : Aouar et Aït-Nouri choisissent les Fennecs définitivement

Foot – C’était dans les tuyaux, c’est désormais acté : deux joueurs binationaux, tiraillés entre l’équipe de France et celle d’Algérie, optent finalement pour le maillot vert : Houssem Aouar et Rayan Aït-Nouri. Les lignes qui suivent vous dévoilent l’ensemble des détails sur ce sujet. 

Il est bien connu de tous que pour tout footballeur de haut niveau qui se respecte, posséder plus d’une nationalité signifie devoir faire face à un choix cornélien. Départager son pays natal et celui, ou ceux dans certains cas, de ses origines n’est jamais une chose aisée. Aouar, 24 ans, et Aït-Nouri, 21 ans, dont les choix ont été récemment portés, et de façon définitive, sur l’équipe d’Algérie de football, ne sont donc pas passés à la trappe. 

Après mûres réflexions, le milieu central de l’Olympique lyonnais et l’arrière gauche de Wolverhampton Wanderers ont alors entrepris des démarches en vue de bénéficier d’une nationalité sportive algérienne. Ils sont désormais éligibles pour intégrer les rangs d’El-Khadra. Soit dès la prochaine trêve internationale. 

Elle interviendra juste avant le Mondial de la FIFA, Qatar 2022™. C’est en effet l’information que rapporte la chaîne de télévision France 24. Les deux prodiges franco-algériens sont nés en France, de parents algériens, et furent internationaux espoirs français à plusieurs reprises. 

Ils étaient donc, il y a quelques temps, logiquement plus attendus du côté des champions du monde en titre. Mais deux éléments semblent avoir énormément pesé dans leurs décisions. Celles de trancher en faveur de la sélection algérienne. Nous vous en disons plus dans la suite de notre édition du lundi 31 octobre 2022. 

L’EN de football : les deux personnes qui ont convaincu Houssem et Rayan 

On ne s’attendait pas forcément à un dénouement aussi rapide dans les dossiers des deux feux follets du Vieux Continent. Eux qui avaient longtemps fait face à des pieds et un cœur balançant entre l’envie de revêtir la tunique bleue et rejoindre le camp Dz. Pour se détacher de cette confusion mentale, Houssem Aouar et Rayan Aït-Nouri ont pu compter sur l’aide de deux personnes aux profils expérimentés. 

À savoir le nouveau président de la Fédération algérienne de football (FAF). En plus du sélectionneur des Fennecs, qui les avait dans sa ligne de mire. Selon la même source médiatique, Djahid Zefizef et Djamel Belmadi ont eu plusieurs discussions avec les susdits anciens Bleuets. Ils leur avaient souligné formellement l’intérêt qu’ils portent à leurs services. 

Houssem et Rayan sont ainsi susceptibles d’être convoqués pour le prochain rassemblement de l’EN. Ce dernier, faut-il le rappeler, devra débuter le 14 du mois à venir. Il sera ponctué de plusieurs rencontres amicales, dont une face à la Suède

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes