AccueilÉconomieVotre ArgentÉducation Algérie : vers la révision des salaires des enseignants à partir...

Éducation Algérie : vers la révision des salaires des enseignants à partir de cette date

Éducation – Le secteur de l’Éducation nationale procédera à la révision des salaires des enseignants en Algérie à cette date. Nous vous relayons toutes les informations dans la suite de cette édition du 6 octobre 2022. Ne bougez pas, tout se passe ci-dessous ! 

En effet, le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, affirme qu’un processus de révision des salaires sera lancé au profit des enseignants en Algérie. À en croire les révélations du quotidien arabophone Echorouk, ce sera à partir de l’année prochaine, soit en 2023. Dzair Daily vous en dit davantage quant à ce processus de réforme, dans ces quelques lignes qui suivent. 

À l’occasion de la journée internationale de l’enseignant, célébrée hier, 5 octobre, Belabed s’est manifesté. Effectivement, le susdit responsable déclare que les hautes autorités du pays accordent la priorité à la communauté éducative. Notamment la prise en charge des enseignants. Sachant que cette initiative est issue du programme du président Abdelmadjid Tebboune.

Outre le gouvernement s’engage également à promouvoir les conditions de travail des enseignants. Cela en améliorant leurs salaires, afin de renforcer leur position dans la société. Ce qui les aidera de ce fait, à mettre à niveau leurs compétences pédagogiques et techniques, ambitionne-t-il.

Par ailleurs, notant que le président Abdelmadjid Tebboune, a pris certaines mesures en vue d’améliorer le pouvoir d’achat du citoyen. D’abord en approuvant des augmentations de salaire. En plus de la révision du Salaire national minimum garanti (SNMG), y compris par l’annulation d’impôt sur le revenu global (IRG). 

Éducation nationale : des projets visant à l’amélioration de ce secteur

À cet égard, le ministre de l’Éducation nationale Abdelhakim Belabed, précise que ce projet oeuvre à créer un environnement scolaire sécurisé et motivant. D’autre part, ledit responsable tient à rappeler la non négligence de la formation pédagogique. Celle-ci est considérée comme étant un atout primordial d’un bon encadreur, lui permettant d’atteindre les objectifs escomptés. 

Dans le même sillage, le ministre tient à mettre en avant les efforts déployés dans le secteur éducatif. À savoir l’intégration de la langue anglaise en troisième année primaire. En plus d’embaucher plus de 5.000 enseignants contractuels à cet effet. Belabed évoque notamment la création de la filière des arts offrant quatre choix. Ainsi que l’ouverture d’un lycée national des arts.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes