AccueilÉconomieDevise AlgérieDevise Algérie : saisie de milliers d’euros sur une voyageuse à l’aéroport...

Devise Algérie : saisie de milliers d’euros sur une voyageuse à l’aéroport de Sétif

Devise – Les agents de l’inspection et de contrôle de voyageurs de l’aéroport de Sétif, à l’est de l’Algérie, ont effectué une opération de saisie d’une importante somme en eurs. Nous vous relatons les détails sur cette affaire dans la suite de ce numéro du 16 octobre 2022.

Les tentatives de transfert illicites d’argent, à l’extérieur du pays, est l’une des infractions les plus fréquentes. En effet, ce phénomène est récurrent dans l’ensemble des aérogares du territoire national. Les services douaniers ont procédé une nouvelle fois à une opération de saisie d’une énorme somme en devise (euro), sur une passagère, au niveau de l’aéroport de Sétif, en Algérie.

Effectivement, la Douane algérienne a déjoué une tentative de transfert d’une somme de devise estimée à 6.000 euros. Un chiffre important que détenait une voyageuse au sein de l’aéroport de Sétif-8 mai 1945. C’est là travers une opération de fouille corporelle que les éléments de la DGD ont pu découvrir le montant en question.

Selon un communiqué publié par la Direction générale des douanes (DGD), l’importation et l’exportation des sommes en devise est soumise à une réglementation des capitaux. Ils ont rappelé à cet effet que les voyageurs de nationalité algérienne peuvent transporter une somme ne dépassant pas les 1.000 euros. Quant aux voyageurs étrangers, l’Algérie leur autorise le transport d’un montant qui s’élève à 5.000 €.

Saisie de 6.000 euros sur une passagère à Sétif : voici plus de détails

Afin de lutter contre toute sorte de transferts illégaux de devises, les services de douane ne cessent d’effectuer des opérations de saisie. Ces dernières interviennent notamment dans le cadre de répression des infractions liées aux mouvements de capitaux de et vers l’étranger. Il s’agit là d’une information relatée par le média arabophone El Bilad.

De ce fait, les agents d’inspection principal de contrôle des voyageurs sont parvenus à mettre la main sur une somme de 6.000 euros. Une somme ayant dépassé le seuil autorisé, sans déclaration préalable, qui a fait l’objet d’infraction. C’est la raison pour laquelle une saisie s’est alors imposée. La contrevenante se présentera ainsi devant la juridiction compétente.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes