AccueilActualitéAlgérieCrise en Libye : L’Algérie maintient « sa position d'État pivot »

Crise en Libye : L’Algérie maintient « sa position d’État pivot »

Algérie/Libye – Le ministre algérien des affaires étrangères, Sabri Boukadoum a annoncé que l’Algérie continuera de jouer « son rôle moteur » dans la quête de solution à la crise libyenne.

Le ministre algérien des affaires étrangères, Sabri Boukadoum a déclaré, lors du Comité de haut niveau de l’Union Africaine (UA) à Brazzaville (République du Congo) ce jeudi 30 janvier, que la diplomatie Algérienne « continuera de jouer un rôle moteur dans la résolution le plus rapidement possible de la crise en Libye », rapporte l’Agence de presse officielle APS.

En effet, le premier ministre Abdelaziz Djerad, a représenté le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, aux côtés de Sabri Boukadoum lors des travaux du 8ème sommet du Comité de haut niveau de l’UA sur la Libye qui s’est tenu ce 30 janvier. Ils ont profité de cette occasion pour réitérer la position de l’Algérie vis-à-vis du conflit en Libye, où elle s’efforce de trouver une solution purement politique et pacifique avec l’aide des Libyens et celui des pays voisins.

L’Afrique se mobilise pour régler la crise en Libye

L’Algérie, la Tunisie, l’Égypte, le Tchad, le Soudan, le Niger et le Mali, se sont réunis le 23 janvier dernier à Alger afin de combiner leurs efforts au niveau international et relancer le dialogue politique entre les belligérants libyens.

L’Algérie s’est démarquée lors du sommet internationale de Berlin en Allemagne en date du 19 janvier dernier, en présence d’Abdelmadjid Tebboune. « L’Algérie participe à toutes les manifestations et à toutes les bonnes volontés qui peuvent aider au règlement du conflit libyen »; souligne Boukadoum.

Il explique également que ce 8ème sommet organisé à Brazzaville, est un moyen de démontrer l’importance  l’UA dans la résolution de la crise libyenne. « Les gens nous écoutent, maintenant, beaucoup mieux qu’avant, beaucoup d’acteurs internationaux attendent l’expression de la position algérienne par rapport à la question libyenne »; confirme-t-il.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici