12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
mardi, 23 avril 2024
- Publicité -
AccueilPolitiqueGéopolitiqueLibye : L'Algérie dénonce vivement les ingérences étrangères

Libye : L’Algérie dénonce vivement les ingérences étrangères

Publié le

- Publicité -

Algérie/Libye – Le chef de la diplomatie algérienne a dénoncé l’ingérence étrangère en Libye, estimant que cette dernière n’a servi qu’à amplifier le conflit fratricide libyen.

En effet, le ministre algérien des Affaires étrangères Sabri Boukadoum a  dénoncé les ingérences étrangères dans les affaires internes de la Libye; en marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays voisins de la Libye qui se tient ce 23 janvier à Alger.

La réunion est centrée essentiellement sur le rôle des pays voisins en vue de permettre à la Libye d’amorcer un processus de résolution du conflit et de l’escalade sécuritaire, loin de toute ingérence étrangère.

- Publicité -

Dans ce sens, le chef de la diplomatie algérienne estime que les ingérences étrangères ont contribué à l’escalade militaire inquiétante marquant le pays qui partage une frontière de près de 1.000 km avec l’Algérie. Une situation de plus en plus explosive vu les récents rebondissements dans l’actualité géopolitique en Libye.

« Nous nous sommes accordés sur un refus catégorique de toute intervention étrangère sur le sol libyen », a affirmé Sabri Boukadoum ajoutant que l’Algérie accorde une « importance particulière » pour la stabilité de la Libye. Il poursuit en réaffirmant l’attachement de l’Algérie à l’issue politique dans le dossier libyen. «  L’Algérie est confiante quant au succès des Libyens à parvenir à la paix »; a-t-il conclut.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -