Tebboune à Erdogan : « La France a massacré 5 millions d’algériens »

Algérie – Lors de la rencontre entre le président turc et son homologue algérien, ce dernier lui a révélé que la France a massacré pas moins de « 5 millions d’algériens » durant la période coloniale.

- Advertisement -

En effet, le quotidien pro-gouvernemental turc Daily Sabah a révélé, dans son édition du 29 janvier les détails de la visite officielle du président truc Recep Tayyip Erdogan à Alger, où il a eu l’occasion d’échanger longuement avec son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune.

À cet égard, Erdogan a expliqué à Daily Sabah que Tebboune lui a fait savoir que « la France a massacré plus de 5 millions d’Algériens en 130 ans ». En réaction à cette déclaration, Erdogan a répondu à Tebboune : « Si vous m’envoyez des documents à ce sujet [Crimes de guerre coloniaux de la France en Algérie, ndlr], nous serons très heureux. »

Le chef d’Etat turc poursuit : « Je savais que des millions de personnes [d’algériens] ont été tuées, mais je n’imaginais jamais un tel chiffre », ajoutant que « la plupart des dirigeants et des présidents mondiaux ignorent encore ce nombre »; précise Daily Sabah.

« Bien sûr, la France a commis des massacres non seulement en Algérie mais aussi au Rwanda. De nombreux pays d’Afrique du Nord ont été victimes de ce type de massacres français durant [une période de] leur histoire. [Ce fait historique] Le président français Emmanuel Macron ne le sait pas. »; a affirmé le président turc, cité par la même source.

Vers un discours de repentance de la part de la France ?

Ce n’est pas la première fois que le président Tebboune avance ce chiffre de « 5 millions de martyrs ». Il avait tenu des affirmations similaires en abordant le sujet des crimes coloniaux de la France en Algérie lors de son passage sur la radio nationale, alors qu’il était candidat aux présidentielles de 2019.

« De 1830 à 1962, certains historiens vous disent qu’il y a 5 millions 630 milles martyrs, dont 1 million 500 milles pendant la guerre de libération. Il faut en parler, c’est un pourcentage énorme par rapport à la population de l’époque. »; avait affirmé Tebboune lors de son passage sur les ondes de la radio nationale.

Rappelons à cet effet, que le président français Emmanuel Macron avait exprimé tout récemment son souhait de régler la question mémorielle de la guerre d’Algérie. Une décision qui a été vivement critiquée par la droite française, qui est rapidement montée au créneau en exprimant son indignation face à une telle démarche, poussant Macron à se rétracter.

Daily Sabah ©
Daily Sabah ©

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes