Covid-19 à Tizi Ouzou : voici le nombre de vaccinés

Algérie – Face à la recrudescence des contaminations dans laquelle est plongé le pays, le nombre d’injections part à la hausse. Les citoyens, essentiellement de la wilaya de Tizi Ouzou qui ne sont pas encore vaccinés contre la Covid-19, se ruent sur les centres. 

Effet immédiat après le récent rebond des hospitalisations. Depuis que la vague de contaminations a refait surface, les campagnes vaccinales s’accélèrent à travers tout le territoire national. Le nombre de citoyens vaccinés contre la Covid-19 augmente de façon stratosphérique au niveau de Tizi Ouzou. La ville des Genêts enregistre des chiffres records de rendez-vous de vaccination, ces derniers jours. 

C’est du moins ce que rapporte le quotidien Liberté. L’information paraît dans son édition du 02 août 2021. Les centres de vaccination de la wilaya de Tizi Ouzou sont pris d’assaut. En quelques jours seulement, des créneaux de vaccination ont trouvé preneurs. Ils sont en effet près de 40.000 d’habitants à s’être vaccinés en moins d’une semaine. La ville susvisée est ainsi passée de 89.000 primo-vaccinés à, en tout et pour tout, 138.046. 

L’éclosion du variant Delta a donc fait rebondir la campagne de vaccination. La ruée sur les services d’inoculation, installés dans toutes les communes tizi-ouziennes, ne cesse de croître. La vaccination dépasse, actuellement, le taux de 10 % de la population globale de Tizi-Ouzou. Il frôle même 15 % si on vient à ne pas comptabiliser la frange n’ayant pas l’âge de se faire vacciner. Il s’agit là de ce dont a fait état le directeur de la santé publique, Mohamed Mokhtari.  

Tizi Ouzou face à un manque accru d’oxygène 

Ce record d’injections se rapproche donc de l’objectif escompté par les autorités sanitaires de la wilaya. Celui de parvenir à inoculer 10.000 personnes quotidiennement, après un départ timide de la vaccination. Ce qui permettra d’atteindre les 30 % et au passage l’immunité collective. La capitale du Djurdjura vient de bénéficier d’un nouveau quota de vaccins. Soit 181.430 doses. Elles viennent s’ajouter aux 159.386 déjà disponibles. 

Malgré l’accès aux stocks d’antidotes, des incertitudes subsistent encore. Loin de sortir de la tourmente, Tizi Ouzou se heurte à un deuxième problème. Il est lié à la crise de la disponibilité d’appareils d’oxygénothérapie au sein de ses établissements hospitaliers. À titre illustratif, sur les 17.000 litres d’oxygène médicinal, seuls 8.800 litres ont été servis. C’est la Direction de la santé qui les a commandés auprès de l’opérateur Linde Gaz. 

Tandis que seulement 204 obus sur 441 ont pu être obtenus. Ce qui s’avère encore insuffisant compte tenu du nombre de personnes hospitalisées dans les services de réanimation. Face à cette pénurie d’appareils respiratoires, nombreux sont ceux qui se mobilisent pour fournir de l’oxygène aux hôpitaux. À l’instar du maire de Tizi Ouzou Ouahab Aït Menguellet, le PDG de la Laiterie Soummam ou encore des associations de la diaspora.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes