Oxygène en Algérie : le ministre de la Santé dévoile les raisons du manque

Algérie – Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, s’est exprimé, ce 02 août 2021, sur la flambée des contaminations au Covid-19 et la pénurie d’oxygène médical. 

Établissements hospitaliers saturés, manque de matériel de protection contre le SARS-CoV-2… le pays est frappé par une nouvelle vague épidémique meurtrière. Désemparés, les Algériens de la diaspora et les résidents du pays multiplient les appels aux dons et les initiatives en faveur des hôpitaux. À cet effet, le ministre de la Santé a tenu à rasséréner l’ensemble de la population quant à la pénurie d’oxygène en Algérie. 

Le premier responsable du secteur de la santé s’est manifesté, ce lundi. C’était à l’occasion du lancement de la campagne vaccinale à l’intention des travailleurs. Abderrahmane Benbouzid a alors souligné que l’État ne se heurte pas à une crise d’oxygène, contrairement à ce que beaucoup pourraient penser. Mais plutôt à une forte demande qui a entraîné quelques fluctuations, a-t-il fait savoir. 

Dans le même volet, le membre du gouvernement a reconnu la propagation et l’invasion du très rapide variant Delta. Ce dernier a provoqué, a-t-il stipulé, la panique à travers tout le territoire national. « Le système de santé est submergé par cette nouvelle souche. L’afflux de patients aux centres hospitaliers a mené à une forte demande en oxygène ». Il s’agit là de ce dont a en outre informé le professeur Benbouzid. 

Crise d’oxygène en Algérie : installation des générateurs dans les hôpitaux

Abderrahmane Benbouzid a loué les efforts que déploient de nombreux citoyens dans la lutte contre le sinistre sanitaire. Soit des membres de différentes associations caritatives, des ambassades. Ou encore des dirigeants d’entreprises. Tous se dévouent à la collecte d’appareils respiratoires, équipements d’oxygène et autres ressources médicales. Le geste est certes symboliquement fort mais, hélas, il ne suffira pas à sortir l’Algérie de la tourmente. 

Pour faire face à la recrudescence de l’épidémie, le ministère de la Santé s’attèle actuellement à mettre en place des générateurs dans les hôpitaux. Cette opération permettra, prochainement, de produire de l’oxygène à l’intérieur des établissements. C’est en effet ce dont a fait état le même locuteur. Le ministre mise en grande partie sur la vaccination pour sortir la nation d’affaire. 

Il a noté, dans ce sens, que le pourcentage de la population ayant reçu une ou deux doses connaît une hausse dernièrement. « L’Algérie dispose de huit millions de doses de vaccin anti-Covid-19 ». C’est ce qu’a rappelé, en somme, le professeur Benbouzid en invitant l’ensemble des citoyens à se faire vacciner. Il convient de noter que le pays enregistre plus de 1.000 cas de contamination journaliers et 30 décès en moyenne.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes