14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
vendredi, 14 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieCoronavirus en Algérie : vers l’instauration du pass sanitaire ?

Coronavirus en Algérie : vers l’instauration du pass sanitaire ?

Publié le

- Publicité -

Algérie – Lors de cette pandémie du coronavirus, le pass sanitaire ne cesse de se répandre à travers le Globe. Va-t-il arriver chez nous ? C’est ce qu’on tentera de savoir, ce 28 août 2021.

Il est vrai que le processus de vaccination contre le coronavirus, sur laquelle repose les paramètres du pass sanitaire, a mis du temps pour se faire valoir en Algérie. Toutefois, sous l’impulsion des autorités compétentes, le taux qui était de moins de 1 % a augmenté. Ce dernier s’est élevé à plus de 14 % de la population qui retrouve vaccinée. Cependant, pour bénéficier d’une immunité collective, le gouvernement vise les 60 %.

Qu’en est-il alors du pass sanitaire ? Des spécialistes cherchent à l’introduire en Algérie. En effet, dès que le nombre de cas se stabilise, l’enthousiasme pour le vaccin s’efface. C’est pourquoi, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décidé de remporter les rentrées scolaire, universitaire et sociale. Et ce, pour atteindre un taux de vaccination plus notable dans notre pays. C’est ce que rapporte L’expression.

- Publicité -

Dans ce sens, l’ensemble du personnel éducatif, universitaire et des étudiants sont appelés à se faire vacciner avant la reprise. La décision du chef de l’État indique peut-être que seules les personnes vaccinées auront accès aux universités et aux écoles. On se demande alors si cette mesure entraînera l’instauration du pass sanitaire dans les lieux publics en Algérie.

Pass sanitaire en Algérie : des spécialistes le réclament

À l’instar de beaucoup de pays, des spécialistes en Algérie exhortent l’application du pass sanitaire. Suite au déconfinement annoncé par le président algérien, des experts adhèrent à l’ouverture des lieux publics à l’image des restaurants. Mais à une seule condition. Selon eux, l’accès doit être réservé aux détenteurs du pass sanitaire. C’est toujours selon le quotidien national.

C’est le cas du professeur Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie de la Covid-19. Celui-ci a abordé en juin dernier cette alternative. Alors, pour l’expert, le pass sanitaire ou le passeport vaccinal est primordial pour être présent à des évènements collectifs. À titre d’exemple, les salles de cinéma, les salles de spectacle, les restaurants, dit-il. Peut-être même des espaces ouverts comme les stades de football, a-t-il poursuivi.

- Publicité -

De ce fait, Mahyaoui a précisé qu’à ce moment-là le dossier était déjà au niveau de l’instance consultative susmentionnée. Évidemment, cela n’était pas envisageable avant, car le nombre de personnes vaccinées était insignifiant. À cela s’ajoute le manque de doses. Toutefois, l’Algérie est approvisionnée en quantités convenables en antidotes à présent de la part de son partenaire chinois.

Comment intégrer ce document en Algérie ? 

De plus, le vaccin anti-Covid-19, Sinovac sera fabriqué en Algérie dès le mois de septembre prochain. Le groupe algérien Saidal pourra donc produire 2 millions de doses par mois. Cette forte production introduirait bien le pass sanitaire, a noté la même source médiatique.

De son côté, le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a anticipé. Cela avec la vaccination obligatoire des supporters pour accéder aux stades. Et ce, dès la saison prochaine. Impatients de retrouver leur sport favori, beaucoup des adeptes de foot ont couru se faire vacciner. En clair, ce pass sanitaire n’aide pas seulement à la prévention, mais aussi à la sensibilisation. a-t-on conclu.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -