Canada : un Algérien devient doyen dans une grande université

Canada – Le titan algérien des systèmes d’information, Mourad Debbabi, vient d’être promu au poste de Doyen dans l’une des plus prestigieuses universités à l’échelle internationale. Dzair Daily dresse un portrait de cette figure emblématique dans le monde de la cybersécurité. 

Avide de connaissances, Mourad Debbabi est, depuis plusieurs années, l’un des leaders incontournables de la cyber-criminalistique dans le monde. L’Algérien, Mourad Debbabi, est notamment une  figure de proue de la protection des infrastructures critiques au Canada. Éducateur et administrateur aguerri, le génie informatique évolue vers la mission du Doyen au sein d’une faculté de grand renom. Cela depuis mardi dernier. 

Une université québécoise dont les recherches sont publiées dans les plus célèbres journaux et magazines à travers le globe. Il s’agit plus précisément de Gina Cody de Concordia, située dans la ville de Montréal. Il y a quatre (4) jours, Mourad Debbabi est donc passé de Doyen par l’intérim à un mandat de cinq (5) ans. 

« Nous avons un nouveau Doyen ! Nous adressons toutes nos félicitations à Mourad Debbabi. L’expert en cybersécurité entamera un mandat de cinq années le 1er juin ». C’est en effet ce qu’a souhaité souligner l’école publique québécoise d’Ingénierie et de Sciences informatiques. Un communiqué a récemment été publié sur son site officiel. 

L’université montréalaise a notamment mis en exergue les compétences relationnelles, humaines et intellectuelles que possède l’enfant d’Algérie. « Mourad Debbabi a prouvé qu’il était en mesure d’établir et mettre en œuvre l’orientation stratégique de l’école. Il détient actuellement la chaire principale du CRSNG-hydro-Québec sur la sécurité des réseaux intelligents ». 

Canada : Mourad Debbabi magnifie sa fierté d’être algérien de souche 

Sur les ondes de la Radio régionale de Sétif, la tête de génie algérienne a affiché tout son amour pour son pays natal. Mourad Debbabi s’est ainsi dit fier d’être reconnu, dans le monde, comme étant avant tout un diplômé de l’université algérienne. « Je ne manque pas de rappeler mon éternelle appartenance territoriale. Cela à chaque occasion, notamment lors des remises de prix ». 

Et au surdoué informaticien d’ajouter : « Je veille aussi à rendre hommage à l’ensemble de mes enseignants de l’université de Constantine. Des professeurs sans qui je n’aurais pas pu aller aussi loin. Je leur dédie les distinctions internationales. Celles que j’ai souvent l’honneur de recevoir ». C’est ce qu’a exprimé le chercheur algérien, avec un immense bonheur, fierté et émotion.

Il sied de noter que le natif de la wilaya de Tébessa a effectué ses études à l’université de Constantine dans les années 80. Il y reçut son diplôme de Master en 1989. Le désormais Doyen et patriote algérien a ensuite rejoint la faculté parisienne des Sciences d’Orsay en 1994. Grâce à cette formation dans la capitale française, il a pu obtenir son doctorat en informatique.

Après son expérience remarquable sur le territoire métropolitain, il s’est dirigé vers l’université de Concordia en tant que professeur titulaire. Doté d’une grande capacité de travail, Mourad Debbabi a tout de suite su se faire un nom dans le monde informatique. Distinction honorifique après une autre, le maître incontesté de la recherche sur la cybercriminalité est devenu ainsi une figure phare de l’intelligence artificielle.      

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé