AccueilÉconomieVotre ArgentAllocation chômage en Algérie et révision des salaires : des mesures d’urgence...

Allocation chômage en Algérie et révision des salaires : des mesures d’urgence sont prises

Algérie – Le ministre des Finances a indiqué que des mesures urgentes sont prises pour améliorer le pouvoir d’achat des citoyens, il a évoqué l’allocation chômage et les salaires qui devraient être révisés prochainement. On vous en dit plus ce mardi 25 octobre 2022.

En effet, afin de lutter contre la hausse du prix et préserver le pouvoir d’achat des familles, le gouvernement a commencé à mettre en place des mesures urgentes. Le ministre des Finances a ainsi indiqué que les salaires et l’allocation chômage devraient être révisés en Algérie. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone Ennahar.

Dans le détail, le ministre des Finances Brahim Djamel Kassali a déclaré que le projet de loi de finance 2023 est intervenu dans des circonstances internationales exceptionnelles. Cs dernières sont marquées par des perturbations dans les chaînes d’approvisionnement mondiale. Ces changements impliquent donc que l’Algérie s’adapte. Et ce, afin de pouvoir préserver la qualité de vie de ses citoyens.

C’est dans ce contexte que Kassali a annoncé la révision des salaires et des allocations chômage. Cette étape vise à préserver le pouvoir d’achat des Algériens, qui est fortement mis à l’épreuve cette année. Le ministre a également indiqué que le gouvernement encouragera vivement les investissements. Sachant que cela pourra contribuer à augmenter la croissance économique du pays. 

Le pouvoir d’achat au centre des préoccupations du gouvernement algérien

Au fait, les déclarations du ministre sont intervenues lors de son allocution à la commission des finances. Il avait durant ce rassemblement présenté la loi de finance 2023 devant l’Assemblée populaire nationale. Ces mesures engagées font partie des différentes mises en place du gouvernement algérien. Celles dont le but serait de lutter contre la hausse du prix, et qui travaille de sorte que les citoyens retrouvent un pouvoir d’achat convenable.

À ce propos, et lors du dernier conseil des ministres, le président de la République a ordonné de lutter activement contre les groupes de pression responsables de la hausse de prix. Il a instruit de traduire en justice et de sanctionner les spéculateurs. Car selon lui, ils sont responsables de la hausse des prix et de la dégradation des conditions sociales des Algériens.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes