15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
samedi, 20 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérie : le verdict est rendu dans l’affaire de Saïd Bouteflika avec...

Algérie : le verdict est rendu dans l’affaire de Saïd Bouteflika avec le cartel malien

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le Tribunal de Sidi M’hamed a rendu son verdict dans l’affaire de Saïd Bouteflika avec le cartel malien en Algérie. L’équipe Dzair Daily vous en dit davantage à ce propos dans cette nouvelle édition du mercredi 8 février 2023. 

En effet, le juge du pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M’hamed a prononcé, ce mercredi, le verdict sur l’affaire de Saïd Bouteflika avec le cartel malien en Algérie. Soit, des peines maximales dans une vaste affaire de corruption. Il s’agit d’une information que rapporte le média généraliste Echorouk dans son numéro d’aujourd’hui.

Si vous voulez connaître plus de détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. Effectivement, le Tribunal a accordé une peine de 12 ans de prison contre l’ancien conseiller de l’ex-président défunt Abdelaziz Bouteflika. Mais pas que ! Bouteflika a notamment écopé d’une amende de 8 millions de dinars. Et ce, dans l’affaire du cartel malien. 

- Publicité -

Au fait, une enquête a révélé plusieurs vérités sur l’implication de cet accusé dans des affaires de corruption. Soit, un transfert de dizaines de milliards de dollars à l’étranger par des moyens illégaux. Cela, avec la complicité de la mafia de la gestion économique. Ce n’est pas tout ! Retrouvez la suite des détails dans les paragraphes qui suivent. 

Verdict final : voici plus de détails sur l’affaire de Saïd Bouteflika

Selon les précisions de la susdite source médiatique, l’enquête a relevé des appels téléphoniques entre l’ancien conseiller et plusieurs autres accusés algériens. À savoir, les hommes d’affaires Ali Haddad, les frères Kouninef, Mahieddine Tahkout et Adelkader Taïeb-Ezzraïmi. Soit, un total de 4.352 appels et SMS.

Comme nous l’avons cité plus haut, le verdict de Bouteflika a été prononcé. Soit, 12 ans de prison et une amende de 8 M DZD. Mais pas que ! Le trésor public a appelé ces accusés de corruption, dont Saïd Bouteflika, à le dédommager d’un montant de 500 mille milliards de centimes. Soit l’équivalent de 37 milliards de dollars. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -