20.9 C
Alger
20.9 C
Alger
dimanche, 19 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAffaire Istimraria TV en Algérie : le verdict final tombe pour Saïd...

Affaire Istimraria TV en Algérie : le verdict final tombe pour Saïd Bouteflika

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le verdict final tombe pour l’ancien conseiller, Saïd Bouteflika, dans l’affaire de l’Istimraria TV en Algérie. Vous êtes curieux d’en savoir plus ? Ne bougez pas alors ! Dzair Daily rapporte pour vous l’ensemble des détails dans l’édition de ce mardi, 4 octobre 2022. 

En effet, la Cour d’Alger a prononcé, aujourd’hui, le verdict final de Saïd Bouteflika dans l’affaire de l’Istimraria TV en Algérie. Et ce, au Tribunal de Sidi M’hamed à Alger. Il s’agit là de ce que rapporte Dz News dans son quotidien arabophone. Si vous êtes intéressés de connaître les détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. 

Dans le détail, le pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M’hamed a prononcé le verdict de l’ancien conseiller de l’ex-président défunt Abdelaziz Bouteflika. Effectivement, celui-ci a été condamné à huit (8) ans de prison. En plus d’une amende d’un million de dinars. Et ce, dans l’affaire de l’Istimraria TV. 

- Publicité -

Il convient de noter que cette affaire est relative au financement occulte de la campagne électorale du 5ème mandat. Mais aussi, au blanchiment d’argent, dissimulation de biens issus d’infraction criminelle et corruption. En revanche, Saïd Bouteflika n’est pas le seul impliqué dans cette affaire. 

Affaire Istimraria TV : voici plus de détails 

Comme nous l’avons cité plus haut, cette affaire ne concerne pas seulement Bouteflika. L’homme d’affaires, Ali Haddad est, également, impliqué. En effet, ce dernier vient d’écoper d’une condamnation de quatre (4) ans de prison ferme. Et ce, pour dissipation de produits de crime et blanchiment d’argent. 

Cela, avec la saisie de tous ses biens et avoirs bancaires. Pour rappel, cette affaire remonte à 2019. En outre, la création de cette chaîne de télévision était dédiée au soutien de la campagne électorale du 5ème mandat. Ce n’est pas tout ! C’était une occasion pour importer illégalement du matériel de diffusion audiovisuel. C’est du moins ce qui a été rapporté par la même source.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -