AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantAlgérie : les raisons du report de la rentrée scolaire 2022

Algérie : les raisons du report de la rentrée scolaire 2022

Algérie – Fixée pour le 7 septembre, la rentrée scolaire 2021-2022 a vite vu son report pour le 21 septembre 2021, c’est-à-dire aujourd’hui. On vous expose les raisons de ce report explicitées par le ministre de l’Éducation nationale en Algérie.

Le ministre de l’Éducation, Abdelhakim Belabed, a déclaré que le report en question, c’est-à-dire le renvoi en Algérie de la date de la rentrée scolaire 2022, à une date ultérieure, qui est le 21 septembre, visait à donner plus de temps aux employés du secteur à se vacciner contre la Covid-19. Voici d’autres raisons dans le numéro de ce 21 septembre 2021.

Ainsi, l’objectif derrière ce report est la sécurité du secteur éducatif. Cela afin d’obtenir une immunité collective. Cette décision s’est donc concrétisée en vue de l’arrêté du président Tebboune. Le chef d’Etat a donné des instructions pour que tous les salariés du secteur soient vaccinés avant la rentrée des classes. C’est ce dont nous informe Ennahar.

À l’occasion de cette rentrée scolaire, le ministre a indiqué lors de la conférence de presse d’aujourd’hui que l’homme à la tête du pays a pour but la modernisation du système éducatif. En clair, remplacer les tableaux et ardoises traditionnelles par de l’électronique. L’initiative élaborée par Tebboune ambitionne d’alléger le poids du cartable des élèves. Ce dernier représente un réel fardeau pour l’apprenant.

À ce propos, Belabed a ajouté que plus de 10 millions d’élèves ont rejoint les bancs de l’école ce mardi. Ceux-ci sont accompagnés par 510.000 enseignants répartis sur les cycles. Pour mémoire, le nombre de nouveaux établissements annoncés pour la nouvelle rentrée scolaire a atteint 473, dont 303 écoles primaires et 67 C.E.M et 73 lycées. 

Abdelhakim Belabed : « Les diplômés des écoles supérieurs sans emploi seront pris en charge » 

Selon l’intervenant, le nombre d’enseignants diplômés des écoles supérieurs n’ayant pas été employés ne dépasse pas huit cents (800) personnes. Ainsi, la prise en charge de ces concernés est prévue pour bientôt, souligne-t-il aujourd’hui. Également d’après le quotidien arabophone.

À cet égard, l’expert a mis en exergue le nombre total d’établissements d’enseignement à travers le pays. Les chiffres révèlent alors 28.585 établissements d’enseignement en tout. Parmi eux, on distingue 20.100 écoles primaires. Ensuite, nous avons 5.657 écoles de cycle moyen. Mais aussi, 2.678 de cycle secondaire, a-t-il précisé à la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes