Rentrée scolaire 2022 en Algérie : tout ce qu’il faut savoir

Algérie – Comme prévu, la rentrée scolaire 2021 – 2022 des élèves a eu lieu ce mardi 21 septembre dans l’ensemble des établissements des cycles primaire, moyen et secondaire. Nous vous proposons, à cette occasion, un récapitulatif pour vous tenir informés des nouveautés de cette année dans la suite de notre article. 

Elle a marqué la fin des grandes vacances d’été et le retour des apprenants sur les bancs de l’école. La rentrée scolaire 2022 en Algérie était un événement que certains attendaient et d’autres redoutaient. Elle ne ressemble pas à celle de l’année précédente. Plusieurs règles sont modifiées. Le gouvernement a mis en place une planification pour donner les grandes lignes du protocole sanitaire. Tant pour les élèves que pour les enseignants !

À commencer par la vaccination du personnel du secteur de l’Éducation nationale. Des équipes médicales mobiles se déplaceront en effet, au cours de cette journée, avec les précieuses doses des vaccins anti-Covid-19. Cela au niveau des établissements scolaires. Elles entameront alors la campagne d’inoculation massive de l’ensemble des enseignants et professionnels éducatifs. C’est ce qu’a claironné, hier, le ministre Abdelhakim Belabed. 

Outre sa lutte contre la pandémie virale, le gouvernement algérien vise à optimiser au maximum les conditions de sécurité aux heures d’entrée et de sortie des classes en vue de rassurer aussi bien les élèves que les parents. Pour ce faire, la Gendarmerie nationale (GN) mobilisera des éléments à travers tout le territoire national. Ensemble, ils veilleront à assurer une fluidité routière dans le périmètre des écoles algériennes.

Rentrée scolaire en Algérie 2022 : de nouvelles mesures en faveur de l’élève 

Il ne fait aucun doute que les pouvoirs publics escomptent faire de l’école un lieu d’épanouissement où chaque apprenant pourra réaliser avec aisance un parcours scolaire de réussite. Afin de promouvoir l’équité entre les élèves, le gouvernement d’Abdelmadjid Tebboune prévoit de prêter main forte, cette année, à une catégorie issue des milieux socio-économiques défavorisés. 

Particulièrement celle située dans les wilayas de l’extrême Sud. Soit Tamanrasset, In-Salah et In-Guezzam. Une prime scolaire de 17.000 DA et un lot important de trousseaux scolaires seront ainsi octroyés à tout élève en difficultés financières résidant dans les villes précitées. Dans le cadre de l’amélioration continue de l’éducation d’Algérie, le premier responsable du secteur éducatif a procédé à des orchestrations supplémentaires.

Il a permis à deux des trois wilayas susvisées de bénéficier de nouvelles structures pédagogiques. Il a installé deux écoles à Tamanrasset et une à In-Salah. Onze salles d’extension seront également ouvertes. Elles seront réparties à travers différents établissements scolaires. Cela afin de régler le problème du sureffectif. Les services du secteur de l’éducation ont mis à la disposition des écoles subsaharienne 53.000 livres

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes