Rentrée 2022 en Algérie : ces articles scolaires affectent les élèves

Éducation – Avec la rentrée scolaire qui débute aujourd’hui, mardi 21 septembre 2021, en Algérie, les articles scolaires envahissent les marchés. Toutefois, certains d’entre eux suscitent un large débat, car on dit qu’ils affectent la concentration des élèves. On vous en dit plus ci-dessous.

Aujourd’hui marque la rentrée scolaire en Algérie et les articles scolaires sont déjà la vedette des marchés. En plus de leur prix élevé, à la lumière d’une crise sanitaire, leurs nouvelles formes mettent certains parents dans l’embarras. On vous rapporte ce qu’on apprend du journal Echorouk.

En effet, il semble que certaines fournitures aient adopté d’autres formes. On en retrouve du tout sur le marché ! Des voitures, de la poudre, des poupées, des stylos en forme d’animaux. Et ce n’est pas tout ! Des cartables inspirés de l’univers des dessins animés. D’autre part, des fournitures en forme de briquets, de cigarettes ou encore de cutters.

Dans ce sillage, le spécialiste en psychologie, Ahmed Gouraya, a alerté sur les préjudices de ces affaires. À cet effet, il estime que la plupart de ces outils ne sont pas en harmonie avec l’émotion mentale des enfants. D’autant plus que la plupart de ces articles sont loin d’être des outils scientifiques qui stimulent la réflexion.

Par ailleurs, Gouraya déclare que les dessins portés par les articles scolaires font que l’élève cherche dans leurs profondeurs. Ainsi, il libère son imagination ce qui l’emmène à voyager loin de l’atmosphère scolaire. Alors, au lieu de prêter attention et de se concentrer avec le professeur, cela entrave le processus d’apprentissage et de réussite scolaire.

Un programme étranger caché derrière ?

Effectivement, Ahmed Gouraya a souligné que ces étranges outils scolaires, qui ont envahi le marché algérien, sont en vrai des messages. Selon lui, ils cachent derrière un programme des laboratoires étrangers. Ainsi, ils œuvrent à impacter négativement l’esprit des enfants Algériens.

Pour sa part, le docteur en psychologie, Messaoud Benhalima, a déclaré que ces articles choquent l’élève. Selon le spécialiste,  l’élève trouve en eux autre que l’image qu’il s’est construite dans son esprit. Et ce, grâce à son milieu naturel. Alors, au lieu de se focaliser sur le cours, il reste concentré sur la table, confus.

De surcroît, le docteur Benhalima a qualifié cela de piège. En effet, il estime que cela éloigne l’élève du fondement scientifique et humaniste des connaissances. Ainsi, l’enfant devient étrange, irréaliste, formellement incompréhensible, et ne se soucie pas du fond des choses.

D’autre part, Benhalima a affirmé que ces images restent dans l’imagination de l’enfant. Ensuite, il les répète jusqu’à ce qu’elles s’enracinent dans son esprit. Par conséquent, il développe une personnalité agressive et devient négligent. Enfin, ces fournitures scolaires réduisent fortement sa capacité de comprendre et d’apprendre. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes