AccueilActualitéAlgérieAlgérie : les prix de ces produits alimentaires ne sont non plus...

Algérie : les prix de ces produits alimentaires ne sont non plus pas épargnés par la hausse (Vidéo)

Algérie – La flambée des prix se poursuit en emportant une autre catégorie de produits alimentaires sur son passage. Apprenez tout, ce 31 janvier 2022.

Dans une escapade immersive dans le marché des produits alimentaires en Algérie, la chaîne télévision Ennahar rapporte une augmentation inédite des prix d’un certain type d’articles. Il s’agit en réalité des magasins de vente de produits d’emballage et de pâtisserie.

Dans ce sens, la hausse vertigineuse des marchandises nécessaires dans la confection de pâtisserie et de gâteaux est allée jusqu’à atteindre cent dinars (100 da) de plus par produit. En comparant les prix de 2021 à ceux de 2022 dans ce secteur, on constate un écart considérable qui a engendré beaucoup de pertes aux commerçants.

D’ailleurs, ce ne sont pas seulement les artisans qui se plaignent de ces nouveaux prix. Mais surtout, ces vendeurs qui peinent à afficher des prix stables dans leurs commerces respectifs. Puisque ces derniers déclarent être choqués par des nouvelles tarifications à chaque fois qu’ils doivent remplir leur magasins au niveau des grossistes. A l’instar du sucre glace qui est à 120 da le kilo au lieu de 70, 80 dinars en 2021.

Dans ce contexte d’augmentation continue, les clients se font rares pour s’approvisionner de produits pour gâteaux. Tandis que d’autres optent pour des gâteaux déjà préparés dans les pâtisseries. Par conséquent, face aux prix démesurés des produits de large consommation et autres, le citoyen algérien se retrouve à patauger entre un salaire insuffisant et un pouvoir d’achat en chute constante. Tandis que les commerçants sont menés à la faillite ou à l’endettement.

Hausse des produits alimentaires : voici ce qu’il faut savoir

Se prononçant sur le maintien des subventions de l’État, le directeur général du Budget au ministère des Finances, Abdelaziz Faïd, a démenti toute augmentation légale des prix. C’est-à-dire ceux des produits alimentaires. A ce propos, on indique que la flambée de ces prix en Algérie est sur la table du ministère du Commerce.

De son côté, la Chambre algérienne de Commerce et d’Industrie (CACI) a organisé le 09 janvier dernier une journée qui vise à apporter plus d’informations quant à la Loi de finances 2022. Autrement dit, les subventions connaîtront des modifications conformément à cette loi. L’objectif est de corriger les prix afin qu’ils soient plus adéquats à l’Algérie d’aujourd’hui.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes