Économie

Algérie : Un plan de relance économique en 3 étapes

0
Algérie plan relance
S'abonner :

Algérie – Lors d’une réunion du gouvernement, il a été décidé de moduler le « plan de relance pour une économie nouvelle » en Algérie en trois (03) étapes. 

Dans une réunion du gouvernement tenue hier mercredi 02 septembre et présidé par le premier ministre Abdelaziz Djerad, les modalités de mise en œuvre des mesures du « plan de relance pour une économie nouvelle » en Algérie ont été examinées selon un calendrier modulé en trois (03) étapes, indique un communiqué des services du Premier ministre relayé par la presse nationale APS.  

En effet, le plan de relance se fera  en trois phases. Primo, les mesures urgentes à mettre en œuvre avant la fin de l’année 2020. Secundo, les mesures de court terme pour l’année 2021. Tertio, les mesures de moyen terme dont la mise en œuvre devra intervenir durant la période de 2022-2024.

Le même communiqué précise que ce plan d’actions sera décliné; « en actions opérationnelles quantifiables et mesurables dans le temps ». Et ce, comme indiqué précédemment, selon un calendrier de mise en œuvre. Tout en « fixant les urgences et les échéances ». 

« Une large concertation » autour du plan de relance 

Le même communiqué a tenu à rappeler que; ce plan a fait l’objet d’une large concertation lors des rencontres tenues les 18 et 19 août 2020 regroupant; les membres du gouvernement et les partenaires économiques et sociaux sous l’autorité du Président de la République Abdelmadjid Tebboune. 

Dans le même sillage, le Premier ministre a instruit les membres du gouvernement de mettre en place; un dispositif de suivi permanent et rigoureux, de ce plan de relance au niveau de leurs départements ministériels respectifs. Toutefois, pour plus de certitude, le gouvernement veillera constamment au suivi de l’état d’avancement de ce plan, ainsi que de son évaluation en réunions du gouvernement et en conseils Interministériels, rapporte l’agence APS

À cet égard, et dans le but d’informer l’opinion publique du niveau de réalisation des actions inscrites à l’indicatif de chaque département ministériel; le premier ministre a ordonné le ministre de la communication porte-parole du gouvernement; Ammar Belhimer de mettre en œuvre un plan de communication. 

Article recommandé :  Algérie : L'injection monétaire par la Banque d'Algérie est inévitable ?

Cheb Khaled tacle la France : « L’Algérie est plus sûre »

Article précédent

Algérie – France : Les vols spéciaux à ne pas manquer en septembre

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.