15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
dimanche, 12 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAlgérie : 500.000 familles menacées de pauvreté à cause du Coronavirus

Algérie : 500.000 familles menacées de pauvreté à cause du Coronavirus

Publié le

- Publicité -

Algérie – La fermeture des commerces en raison du confinement, risque de provoquer une faillite généralisée des entreprises et une dégradation du pouvoir d’achat de plusieurs milliers de ménages, selon le président de l’ANCA.

Le président de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), a tiré la sonnette d’alarme sur les difficultés auxquelles font face les commerçants algériens durant cette période de confinement en révélant des chiffres inquiétants. En effet, pas moins de 500.000 familles algériennes sont susceptibles de se retrouver en situation précaire à cause du désastre économique provoqué par le confinement partiel instauré sur l’ensemble du territoire national, a indiqué le président de l’ANCA lors d’un entretien rapporté par le média arabophone Echorouk

Dans le même contexte, le syndicaliste a rappelé la fragilité financière des petits commerçants, qui vivaient avec des revenus modestes bien avant la crise sanitaire. Les commerçants se retrouvent aujourd’hui sans aucun revenu à cause de cette conjoncture d’incertitude et la baisse drastique de la consommation.

- Publicité -

Hadj Tahar Boulenouar, affirme que cette frange de la population pourra se retrouver dans une situation où elle verra son pouvoir d’achat se détériorer davantage. Même son accès aux produits les plus basiques sera très probablement impacté. 

Un risque de faillite généralisée, le tissu économique en danger

En effet, le président de ANCA, considère que l’État doit intervenir avec une aide financière, aussitôt que possible, pour stopper cette tendance de faillite généralisée qui s’étale sur les activités commerciales à l’échelle nationale

Cependant, Hadj Tahar Boulenouar, met en garde sur un risque de la transformation de la crise économique que vivent ces 500 000 familles en une crise sociale. De plus, cette conjoncture fragilisée par une crise sanitaire provoquera l’émergence de fléaux sociaux capables de représenter un danger pour la stabilité du pays, en portant atteinte à la cohésion sociale. Dans ce même sillage, le président de l’ANCA appelle les familles des commerçants à rationaliser leurs dépenses durant les prochains mois en attendant de trouver de meilleurs moyens de lutte contre le coronavirus, moins préjudiciable à la vie économique que le confinement. 

- Publicité -

Rappelons cependant que la direction générale des impôts (DGI) a apporté, en vue d’alléger  le fardeau qui encombre les entreprises, des mesures fiscales leur permettant de prolonger le paiement de leurs impôts jusqu’à la fin du confinement.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -