Algérie : Le paiement électronique avance mais pas suffisamment

Algérie – Le ministère de la Poste et des Télécommunications a déclaré que le paiement électronique en Algérie a connu une sensible augmentation en 2020. Toutefois, ce moyen de paiement reste encore insuffisant pour de nombreuses raisons. 

En effet, le ministère de la Poste et des Télécommunications s’est exprimé sur le paiement électronique en Algérie. Il a déclaré dans ce même sillage que ce moyen de transaction commerciale a gagné de l’importance et s’est vu croitre considérablement en l’espace de peu de temps. Cela est peut-être dû à la crise sanitaire actuelle, car ce moyen évite tout contacte physique avec des individus en plus d’autres facteurs.

Cependant, malgré cette dite augmentation, ce service reste limité et insuffisant en Algérie pour diverses raisons. En outre, le ministère susmentionné a confié que le domaine de l’e-paiement en Algérie a connu une augmentation évidente avec un taux de croissance très important. Celui-ci est estimé durant la période de janvier à novembre 2020 à 406% comparé à l’année 2019.

Le ministère informe également que les opérations de paiement électronique via la plateforme monétique d’Algérie Poste ont touché la barre des 3.396.787 transactions pendant cette même période. C’est ce dont fait part le quotidien El Watan. L’administrateur de GIE Monétique, Madjid Messaoudene s’est également manifesté à cet effet. Il a notamment proféré que l’Algérie possède actuellement un parc de 30.000 terminaux de paiement électronique (TPE).

Ce qui a permis de garantir 1.500 transactions commerciales par jour, informe le responsable. Cette progression reste toutefois « insuffisante » pour englober la totalité des commerçants en Algérie, selon le même orateur. Néanmoins, cela ne saurait tarder car le PLF 2021 a imposé la mise à disposition du client d’un TPE. C’est en tout cas ce que rapporte la même source.

Pourquoi le e-paiement peine à faire ses preuves en Algérie ?

Le ministère de la Poste a annoncé une sensible augmentation sur les opérations liées au paiement électronique en Algérie. Ces chiffres sont certes très prometteurs mais restent toutefois insuffisants pour plusieurs raisons. Certaines sont administratives et économiques comme le problème de connexion, ou au niveau des distributeurs et guichets automatiques bancaires. 

À cela s’ajoute également le manque de liquidité dans ces mêmes distributeurs. Les autres raisons sont; quant à elles, dues à certaines maladresses des citoyens. Le quotidien a cité à titre d’exemple l’oubli fréquent du mot de passe ou l’utilisation répétée d’un code incorrect. Cela mènera par mesure de sécurité au blocage et saisie de la carte par l’automate, informe le quotidien sus-cité. 

Par ailleurs, le gouvernement projette d’imposer les moyens de paiement numérique dans les temps à venir. Et ce, dans le cadre de mettre fin aux problèmes de liquidité, en plus de moderniser les moyens de paiement en Algérie et surtout vu la crise sanitaire qui se profile ces derniers mois dans le pays. C’est sur quoi a conclu la même source. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes