Politique

Algérie : Naima Salhi se rend à Tizi Ouzou pour « une Roqya »

0
Naima Salhi tizi ouzou
S'abonner :

Algérie – La dirigeante de la formation islamiste, Parti de l’équité et de la proclamation (PEP); et député à l’APN, Naima Salhi, surtout connue en Algérie pour ses prises de position hostiles aux Kabyles, et leur langue, une variante de Tamazight, s’est déplacée hier, 14 septembre, dans la wilaya de Tizi Ouzou, pour bénéficier d’une « cure spirituelle », une Roqya chari’ya, offerte par des marabouts. Cela afin de se détacher du « mauvais sort jeté sur elle ».

Naima Salhi a partagé via sa page Facebook un cliché sur lequel on la distingue debout, avec une mine plutôt « triste », à côté d’une plaque se dressant au bord de la route et indiquant la wilaya de Tizi Ouzou, au cœur de la Kabylie, qui est une région d’Algérie habituellement « nauséabonde » pour cette dame devenue « symbole » d’intolérance et de régionalisme.

La présidente du PEP est fréquemment taxée de racisme; et de propos haineux; envers plusieurs populations du pays. Mais beaucoup plus envers les Kabyles à qui, justement, madame Salhi vient de rendre visite. C’est en tout cas ce qu’elle prétend dans la publication postée lundi. La parlementaire, extrêmement controversée, dit avoir mis le cap sur Tizi Ouzou après; avoir reçu une invitation insistante; de la part de ses « ancêtres les marabouts ».

Le motif de ce déplacement, explique Naima Salhi, consiste à recevoir une Roqya chari’ya; qui, espère-t-elle ainsi que ses présumés hôtes, contribuer à sa guérison de l’ensorcellement « politique » – il faut bien avouer que Salhi excelle dans l’invention de concepts; aussi « insolites » les uns que les autres – dont elle est supposément victime; comme récemment déclaré par elle-même.

Naima Salhi cherche-t-elle à se faire pardonner ?

Le numéro de Naïma Salhi, sur la sorcellerie et les forces du mal qui, soi-disant, ont pris possession de ses facultés morales; et faussé donc son jugement politique, agace beaucoup sur le web. La visite rendue à la ville des genêts représente, pour une partie des internautes algériens, une tentative de réparation de ses rapports, hyper tendus; avec la population locale.

La dame essaye, désespérément de l’avis de certains, d’effacer des scènes « choquantes »; comme celle où elle a affirmé avoir châtié sa fille; et l’avoir menacé de mort; juste pour le fait qu’elle avait prononcé quelques bribes de phrases en Kabyle. Soulignons, par ailleurs, que quelques-uns parlent de droit à la « repentance ». Si Naima Salhi change de comportement; elle devrait avoir la possibilité d’être excusée. Tout le monde a droit à une « deuxième chance »; soutiennent les tenants de ce point de vue.

À l’opposé, des voix crient à la manipulation; et dénoncent une attitude d’hypocrisie qui ne vise qu’à échapper à tout reproche d’ordre judiciaire; car la présidente du micro parti d’obédience islamiste fait l’objet de plusieurs plaintes pour, principalement, haine raciale. La question qui se pose : Naima Salhi verse-t-elle dans l’occultisme pour se trouver des prétextes ? Nombreux sont ceux qui n’hésitent pas à répondre par l’affirmative.

بعد زيارة تفقدية لولاية بومرداس شددنا الرحال لولاية تيزي وزو في زيارة ودية خفيفة بدعوة من اجدادي المرابطين هناك ، حيث أصروا على ان يساهموا في شفائي برقية شرعية مأخوذة أبا عن جد.💪💪💪💪

Publiée par ‎النائب بالبرلمان الجزائري السيدة نعيمة صالحي رئيسة حزب العدل و البيان‎ sur Lundi 14 septembre 2020

Article recommandé :  Algérie : Naima Salhi ciblée par une nouvelle procédure judiciaire

Algérie : Le protocole sanitaire de la reprise des liaisons maritimes est prêt

Article précédent

Algérie : Lufthansa programme un vol spécial Alger-Montréal

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.