Algérie

Algérie : Naïma Salhi annonce avoir été ensorcelée durant 3 ans !

0
naïma salhi ensorcelée
S'abonner :

Algérie – Dans un post sur sa page Facebook, la députée au parlement et présidente du Parti de l’équité et de la proclamation (PEP), microparti crée en 2012, Naïma Salhi, n’en a pas fini avec ses sorties plus farfelues les unes que les autres et affirme avoir été ensorcelée pendant une période de trois ans.

Samedi, peu avant minuit, la parlementaire a mis en ligne une publication Facebook ; dans laquelle elle a annoncé avoir été « sous l’emprise du mal » ; pendant une durée de trois ans, mais qu’elle a enfin été délivrée par la « puissance divine ». Dans le post, introduit par de courtes phrases, comme « absolument confidentiel » et « c’était une phase très dure », Naïma Salhi prétend avoir été ensorcelée.  S’agit-il d’un message sincère ou Salhi continue-t-elle de naviguer ; dans les eaux troubles de la mythomanie. Pour la plupart des commentaires que nous avons pu consulter, les internautes algériens penchent plutôt du côté de la deuxième suggestion.

« Celui qui a annulé l’effet de la sorcellerie, dont j’étais victime pendant plus de trois ans ; par conspiration de ceux en qui j’avais confiance ; et que j’ai rapproché de moi, me protègera de la sorcellerie politique ». C’est ce qu’a écrit la députée avant de confirmer : « Oui, Dieu l’annulera ». Et d’ajouter par la suite : « Je vous promets que je vous raconterai toute l’histoire un jour ». Elle a conclu enfin par rendre grâce à Dieu : « Louange à Allah qui m’a fortifié ».

Le court texte qu’on vient d’exposer n’est ni un synopsis d’une fiction cinématographique ; ni la quatrième de couverture d’un roman fantastique qui raconte la magie noire ; mais un « témoignage » d’une femme politique, députée à l’Assemblée nationale ; et première dirigeante d’un parti. Beaucoup sur les réseaux sociaux voient en cette publication une manière de fuir ses responsabilités. C’est-à-dire plaider la « folie » sous-entendant qu’elle n’a pas agit selon sa volonté ; mais sous l’emprise des « forces obscures ».

#سري #للغاية#كانت #مرحلة #عصيبة #جدا #إن #الله #سيحميني من أبطل مفعول سحر كنت آكله و أشربه طيلة أكثر من ثلاثة سنوات…

Publiée par ‎الأستاذة نعيمة لغليمي صالحي – رسميه‎ sur Samedi 5 septembre 2020

Qui couvre Naïma Salhi ?

D’innombrables plaintes ont été déposées contre Naïma Salhi dont les attaques n’ont épargné que les puissants du moment. Cela s’est traduit par de multiples demandes de levée de l’immunité parlementaire ; à cette députée devenue, en Algérie, synonyme de propos « racistes et rétrogrades ». « L’avocat et défenseur des migrants Zakaria Lahrech a déposé une demande de ce type, en août 2018, suite aux attaques de cette députée ; contre les migrants venus de la sous-région subsaharienne », rappelle El Watan dans un article du mois dernier.

De plus, « les deux avocats, Kader Houali et Sofiane Dekkal, et le militant Salim Chait ont déposé, le 9 juin 2019, une plainte au tribunal de Boumerdes ; contre cette députée pour ses appels et propos haineux envers les Kabyles ; et d’autres populations du pays ». Il existe également la plainte de Mourad Amiri, ancien cadre au ministère de l’Intérieur ; pour « diffamation », « racisme » et « mise en danger de la vie d’autrui ».

Le quotidien national parle aussi de « celle déposée par la famille du moudjahid ; et ancien commandant de la Wilaya VI historique Lakhdar Bouregaâe ». Naïma Salhi jouit toujours de son immunité parlementaire. Et si cette histoire de sorcellerie ne constitue qu’un subterfuge ? Et si elle se disait ensorcelée pour ne pas être « encerclée » ? Parce que, peut-être, des informations de la levée de son immunité lui sont parvenues. En tout cas, aucune de ces plaintes n’a encore aboutit. EL Watan qui a revisité ce « palmarès » s’est demandé, si finalement, il n’y avait pas des parties bien placées qui soutenaient la présidente du PEP.

Article recommandé :  Algérie : Mohamed Djemai sort de la prison.. Voici les détails du verdict

France : Le rappeur algérien Ademo (PNL) violemment interpellé (Vidéo)

Article précédent

AADL Algérie : Lancement d’une application pour le suivi des projets

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.