Algérie – Maroc : Mourad Preure suggère de changer le nom du boulevard Mohamed V

Algérie/Maroc – L’expert pétrolier Mourad Preure appelle les hautes autorités à débaptiser le boulevard Mohamed V, situé dans le centre de la capitale algérienne. Découvrez-en davantage dans la suite de notre édition du samedi 2 octobre 2021. 

Le boulevard Mohamed V constitue une occasion idoine pour se remémorer le passé colonial français dont l’aboutissement a été le fruit d’énormes sacrifices du peuple algérien et de ses fidèles alliés. Il a été baptisé au lendemain de l’Indépendance en l’honneur du grand père de l’actuel roi du royaume chérifien. Une reconnaissance pour le soutien du Maroc à l’Algérie dont Mourad Preure ne semble plus comprendre l’utilité. 

C’est donc un nouveau foyer de tension qui s’embrase dans le contexte déjà très dégradé des relations entre l’Algérie et le Maroc. Suite à la récente décision du gouvernement algérien de rompre ses relations diplomatiques avec son voisin, l’expert pétrolier a suggéré de renommer le BD reliant la place Audin à la rue Krim Belkacem. Mourad Preure a appelé à l’adoption d’un nouveau nom renvoyant à une grande épopée ancestrale. 

« Débaptiser le BD Mohamed V et lui donner un nom à forte charge symbolique, renvoyant à notre histoire millénaire. Alger aura ainsi son boulevard Massinissa ». C’est en effet ce qu’a noté, ce lundi, Mourad Preure sur sa page Facebook. Sa suggestion a immédiatement suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux. Elle a même été décrite comme « récusable » auprès de quelques journalistes et hommes politiques. 

La débaptisation du boulevard Mohamed V : Mourad Preure s’explique 

Si certains partagent l’avis du professeur, d’autres se disent « outrés de l’illogisme d’une telle proposition ». Face aux interrogations et aux diverses opinions, Mourad Preure a tenu à élucider, autant que faire se peut, la question. Celle liée à la suppression du nom de Mohamed V du célèbre boulevard d’Alger. « J’ai surtout provoqué un débat ». Il s’agit là de ce qu’il a expliqué, en préambule, à un internaute. 

Celui-ci s’interrogeait sur l’utilité du post. « Le fond étant les racines millénaires de la Nation algérienne VS les non-dits de la crise entre un Maroc au peuple frère incontestablement », a poursuivi l’expert pétrolier algérien. Mais il a retiré, sans une once d’explication, sa publication sur sa page Facebook, quelques heures après. 

De son côté, le journaliste-écrivain Aziz Mouats s’est dit indigné par la suggestion de Mourad Preure. Il est allé jusqu’à la décrire comme une « bêtise humaine ». Selon lui, elle ne reflète d’aucune façon la grandeur de l’Algérie combattante. Un point de vue qu’a d’ailleurs rejoint le maire sortant d’Alger-Centre. Abdelhakim Bettache a confié être totalement opposé à la débaptisation du boulevard Mohamed V. 

« Mohamed V n’est pas Mohamed VI. Ce n’est pas le même combat ». C’est ce qu’il a déclaré dans les colonnes du quotidien francophone TSA. Il a tenu à rappeler l’apport du premier cité à l’Algérie qui est, a-t-il souligné, sans commune mesure avec les actions hostiles menées par l’actuel roi du Maroc à l’encontre du gouvernement algérien

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes