AccueilÉconomieÉnergieL’Algérie et l’Italie signent un contrat pour la création d’une usine d'extraction...

L’Algérie et l’Italie signent un contrat pour la création d’une usine d’extraction de GPL

Algérie – L’Algérie et l’Italie sont sur le point de conclure divers contrats, notamment un contrat pour la construction d’une usine d’extraction de GPL. Pour en savoir plus, nous vous invitons à découvrir plus de détails, ci-dessous. 

Les relations entre l’Algérie et l’Italie prennent une autre ampleur en signant un nouveau contrat portant sur le GPL. Ce jeudi 27 octobre 2022, le groupe Sonatrach a conclu divers contrats, lors d’une cérémonie organisée au niveau de sa Direction Générale. En fait, cette cérémonie a été témoin de la signature de cinq (05) contrats avec diverses sociétés nationales.

Et deux (02) autres contrats de développement en EPC avec les sociétés italiennes Tecnimont et Arkad. Ce qui fait un total de sept (07) contrats. En fait, ce contrat avec Tecnimont, a pour objectif la réalisation, en EPC, d’une usine d’extraction de GPL. Cela, pour un montant de 56 milliards de dinars.

Ce contrat s’inscrit dans le cadre du développement du champ d’hydrocarbures de Rhourde El Baguel. Il s’agit des informations relatées dans le communiqué du groupe Sonatrach. La capacité de traitement prévisionnelle de cette usine est de 10 millions de m³/j de gaz associés. Ce qui permettra la production de 1.000 tonnes/j de GPL, 300 tonnes/j de condensat. Ainsi que 8,7 millions de m³/j de gaz, pour un délai de réalisation de 36 mois.

La signature d’un autre contrat avec l’Entreprise nationale de canalisations (ENAC)

Au fur et à mesure de la construction de cette usine, un contrat a été signé avec ENAC. Celui-ci porte sur la construction, en EPC, d’une ligne de canalisations d’une longueur de 65 km. De quoi permettre l’expédition du GPL produit par cette future usine vers le réseau de transport de GPL (LR1) à Hassi Messaoud.

La durée prévisionnelle de réalisation de ce pipeline est de 20 mois pour un montant contractuel de 9,9 milliards de dinars. C’est ce qu’a précisé ledit communiqué. Par ailleurs, le contrat avec Arkad porte sur la réalisation, en EPCCm, d’une nouvelle unité de compression basse pression. Mais aussi un réseau de collecte permettant le raccordement de 24 nouveaux puits producteurs à l’usine existante.

Outre cela, ce projet permettra le maintien de production à hauteur de 11 millions de m³ avec un montant de 24 milliards de dinars. Et ce, pour un délai de réalisation de 34 mois. Lors de cette cérémonie, Sonatrach a signé trois (03) autres contrats de fourniture d’équipements avec des entreprises nationales, innovantes et start-ups.

algérie italie contrat gpl

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes