AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : Interdiction de vente du lait subventionné le soir dans cette...

Algérie : Interdiction de vente du lait subventionné le soir dans cette wilaya

Algérie – Dans cette wilaya du pays, la vente du lait subventionné durant la période du soir est interdite. Apprenez davantage de détails à cet égard dans le numéro d’aujourd’hui 13 octobre 2022.

Dans un communiqué signé par le wali de la wilaya d’El-Oued en Algérie, Saïd Akhrouf, la vente du lait subventionné le soir est désormais interdite. Les commerçants de cette wilaya devront à présent vendre ce produit alimentaire indispensable à la vie durant la matinée. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar dans son édition d’aujourd’hui.

La décision du wali d’El Oued a ajouté que les magasins et points de vente spécifiés seront approvisionnés conformément à la feuille de route pour inclure tous les quartiers et communes. Selon la même source, cette procédure facilite le processus de contrôle. Ce qui va permettre aux inspecteurs du commerce d’intervenir à temps.

Le sort réservé aux spéculateurs

Frapper « d’une main de fer » ceux qui s’en prennent à « l’alimentation des Algériens », c’est l’engagement public pris par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane. Et les actes suivent les paroles. Le procureur de la République du parquet de Sidi M’hamed a fait état de 30 inculpations. Cela pour des faits de spéculations à travers huit (8) wilaya.

La liste des actions des services de l’État contre la spéculation demeure ouverte et on retient l’arrestation de Batna par la Gendarmerie nationale. Celle d’opérateurs économiques, à l’issue d’enquêtes sur la pénurie d’huile de table. Les investigations des services de sécurité ont levé le voile sur un vaste trafic qui implique 23 personnes. Ces dernières sont actuellement en état de fuite.

L’actualité judiciaire nous apprend que la justice frappe encore fort. À l’image de ces deux hommes condamnés, mardi, par le tribunal de Tiaret à une peine de 12 années de prison ferme. Assortie d’une amende de 10 millions de dinars algériens. Et ce, pour avoir stocker d’importantes quantités de lait en sachet dans l’optique de spéculer.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes