Algérie / France : entretien téléphonique entre Tebboune et Macron

Algérie – Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a eu, ce samedi, un entretien téléphonique avec son homologue de France, Emmanuel Macron. Dzair Daily vous révèle plus de détails sur cet entretien dans ce numéro du 18 juin 2022. 

En Algérie, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est entretenu, ce samedi 18 juin, au téléphone avec son homologue de France, Emmanuel Macron. Il s’agit de ce qu’a annoncé aujourd’hui la Présidence de la République algérienne dans un communiqué, repris par le quotidien arabophone Ennahar

Selon la même source, les deux présidents ont discuté des relations bilatérales entre les deux pays. À ce propos, ils ont réaffirmé leurs déterminations pour approfondir les relations. Notamment, avec la convergence des points de vue entre les deux chefs d’État. Ces derniers ont donc convenu de pousser les relations entre les deux nations à un niveau plus élevé, surtout après la réélection du Président français pour un nouveau mandat. 

Par ailleurs, le président algérien et son homologue français ont également évoqué les crises régionales et internationales et la situation en Libye. Il s’agit là encore de ce que précise la même source médiatique. Pour rappel, Emmanuel Macron a été réélu le 24 avril dernier à la tête de la France. Au lendemain de sa réélection, soit le 25 avril dernier, Abdelmadjid Tebboune a félicité le président de France. Ainsi, il l’a invité à une visite de travail en Algérie. 

Crise Algérie-Espagne : la France tente-t-elle de tirer profit de cette situation ? 

En outre, dans le contexte des relations algéro-françaises, le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra ; et son homologue français se sont dernièrement entretenus. Les deux ministres ont également exprimé leur volonté de poursuivre la dynamique positive dans la relation bilatérale entre l’Algérie et la France.    

À cet égard, l’Algérie a dernièrement remplacé ses importations dans le segment des viandes rouges. Notamment, celui des animaux vivants et viandes congelées, dont l’Espagne était le premier fournisseur, par la France. À propos, depuis 2019, la viande espagnole avait pris la place de la viande française sur le marché algérien. 

Cette démarche a été préconisée par le gouvernement algérien. Et cela en raison de la détérioration de ses relations avec l’Espagne. Cette crise s’est amplifiée après l’annonce de la Présidence de la République algérienne. Celle de suspendre le traité d’amitié conclu entre les deux pays il y a 20 ans de cela. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes