29.9 C
Alger
29.9 C
Alger
vendredi, 19 juillet 2024
- Publicité -
AccueilPolitiqueCrise Algérie - Espagne : 6 milliards d’euros de pertes prévus par...

Crise Algérie – Espagne : 6 milliards d’euros de pertes prévus par la presse espagnole

Publié le

- Publicité -

Politique Suite à la rupture du traité d’amitié entre l’Algérie et l’Espagne, la presse espagnole mentionne plusieurs éventuelles pertes qui pourraient s’élever à environ 6 milliards d’euros. On relate pour vous tous les détails relatifs à ce sujet dans cette édition du 11 juin.

L’Algérie a suspendu mercredi le traité d’amitié de bon voisinage et de coopération conclue en 2002 avec l’Espagne. Cette décision survient après le revirement de Madrid sur le dossier du Sahara occidentale. Le gouvernement espagnol dit regretter cette décision. La presse du pays, de son côté, titre à la Une de ses journaux des pertes qui s’estiment à environ 6 milliards d’euros depuis cette rupture d’amitié entre l’Algérie et l’Espagne.

Au lendemain de ce revirement de situation, Madrid déclare être prête à riposter fermement pour défendre ses intérêts et ceux des entreprises espagnoles. Toutefois, cette rupture du traité d’amitié laisse planer, selon les craintes exprimées par la presse espagnole, le risque d’une rupture des contrats gaziers entre les deux pays. En plus d’une forte augmentation des prix du gaz.

- Publicité -

En fait, dans la foulée de l’annonce, toutes les opérations bancaires depuis et vers l’Espagne ont été suspendues. Le commerce entre les deux pays est à l’arrêt. En revanche, les livraisons de gaz vers l’Espagne ne sont pas concernées par cette escalade. Pour la presse espagnole, cette suspension est une très mauvaise nouvelle pour le pays. L’information en question a été rapportée par Echorouk News.

L’Algérie rassure sur ses engagement

En fait, la crise diplomatique entre l’Algérie et l’Espagne s’est amplifiée et prend actuellement une dimension européenne. La Commission des affaires étrangères de l’Union européenne (UE), a jugé la suspension de l’Algérie du traité d’amitié et de bon voisinage avec l’Espagne d’« extrêmement préoccupante ».

Les livraisons en gaz inquiètent les Espagnols et les européens. Cela surtout que la crise énergétique ne cesse de prendre de l’ampleur dans le monde. Soit depuis le début du conflit russo-ukrainien. À cet effet, l’Algérie rassure ses partenaires européens et ceux d’Espagne sur ses livraisons en gaz.

- Publicité -

Dans ce sens, la mission algérienne à Bruxelles a rappelé que « l’Algérie a déjà fait savoir par la voix la plus autorisée, celle du Président de la République, qu’elle continuera à honorer tous ses engagements pris dans ce contexte ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -