« L’Algérie est au début de la cinquième vague de Covid-19 » (Dr Elias Akhamouk)

Santé – Le docteur Elias AKhamouk prévient contre le début de la cinquième vague de Covid-19 en Algérie. Dzair Daily rapporte pour vous plus de détails sur ses propos dans l’édition de ce mercredi, 3 août 2022.

Le membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de la Covid-19, Elias Akhamouk, affirme que l’Algérie entre dans la cinquième vague. Et ce, suite aux cas confirmés par l’analyse PCR. Effectivement, l’épidémie n’est pas encore terminée, ajoute t-il. Il s’agit là de ce que rapporte Ennahar dans son quotidien arabophone.

En effet, Akhamouk affirme que le virus à couronne ne risque pas de disparaître tout de suite en Algérie. Cela se fera progressivement avec les années, dit-il. En revanche, les cas élevés dans d’autres pays du monde et le risque de la présence de nouveaux mutants seront des indicateurs des nouvelles vagues en Algérie.

Par ailleurs, comme l’a expliqué le professeur, les cas enregistrés et annoncés sont des cas confirmés par le PCR. Cependant, de nombreux citoyens infectés ne déclarent pas leur maladie. Ces derniers ne font peut-être même pas de tests. Par conséquent, précise-t-il, les chiffres sont bien supérieurs à ce qui est déclaré. 

Les symptômes du nouveau mutant selon le professeur

Il convient de noter que les symptômes du nouveau mutant de Covid-19 diffèrent d’une personne à une autre. Ces derniers sont similaires à ceux de la grippe. Selon Akhamouk, cette nouvelle version est plus contagieuse que le virus classique. En outre, le professeur ajoute que pendant la vague précédente, les symptômes étaient classiques et similaires pour tout le monde.

On en cite, la fièvre, la fatigue, les douleurs de la tête et du corps. Tandis que pendant cette cinquième vague, on distingue des symptômes de manque d’odorat et de goût. Chose qui n’était pas présente lors de la quatrième vague. En sus, le professeur a souligné que les symptômes actuellement détectés chez les personnes infectées sont des symptômes de l’épidémie du coronavirus.

Contrairement à ce que pensent quelques personnes. Ce ne sont pas des symptômes de grippe saisonnière. Notant qu’il n’y a pas de grippe pendant l’été, affirme Akhamouk. Ce dernier a également averti les personnes infectées de se rendre directement chez le médecin. Cela, afin d’effectuer des tests pour diagnostiquer la maladie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes