AccueilActualitéLa police et la gendarmerie nationale en Algérie joignent leurs forces :...

La police et la gendarmerie nationale en Algérie joignent leurs forces : ce qu’il faut savoir de l’accord signé

Algérie – Retrouvez, dans cette édition du 4 août 2022, toutes les informations à retenir de l’accord signé entre les deux corps de sécurité en Algérie, la police et la gendarmerie nationale (GN).

En effet, la police algérienne a procédé à la signature d’un accord avec le Commandement de la gendarmerie nationale (GN) en Algérie. À ce propos, le communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) précise que l’objectif principal de cette initiative est de prévenir au mieux contre la criminalité.

Dans le détail, le communiqué souligne que les deux corps de sécurité, la DGSN et la Gendarmerie nationale (GN) en l‘occurrence, ont signé un mémorandum de coopération. L’accord vise, en plus du renforcement du partenariat entre les deux dispositifs susvisés, de renforcer les efforts de prévention et lutter ainsi contre toute sorte de criminalité.

L’opération veille ainsi à garantir la sécurité des citoyens, en plus de la protection des biens de la population. Et cela, « à travers l’élaboration de plans opérationnels conjoints », précise encore le même écrit. Par ailleurs, le premier responsable de la DGSN, Farid Bencheikh a indiqué que cette alliance sert d’un jalon supplémentaire apporté au parcours historique.

Il s’agit de celui commun entre la DGSN et la GN dans le domaine de la coordination opérationnelle. Par la même occasion, le locuteur a révélé que le document « constitue une base juridique solide. Et ce, pour dynamiser les passerelles de coopération vers des niveaux supérieurs à la hauteur de la vision éclairée des hautes autorités du pays ».

Accord entre la DGSN et la GN : le commandant d la GN s’exprime

Pour sa part, le Général Yahia Ali Oualhaj, en sa qualité de Commandant de la GN, a énormément plaidé cette mesure prise entre les deux corps de sécurité. Selon lui, cette action est une « nouvelle étape qui contribue au renforcement d’une coopération bilatérale fructueuse et constructive ».

D’après le même intervenant, ce pas reflète « le grand intérêt » accordé qu’attribue la DGSN ainsi que la GN « à hisser le champ de la complémentarité opérationnelle. Cela, en vue de lutter contre « toutes formes de criminalité, et être au diapason des aspirations du citoyen ».

Quant aux axes qui se rapportent au mémorandum, la même source précise qu’il concerne plusieurs axes. Entre autres, il est question de « l’adoption de mécanismes opérationnels entre les unités des deux dispositifs aux niveaux national et régional ».

S’ajoutent à cela « l’échange d’informations et d’expériences et aussi le renforcement de la coopération technique et scientifique ». De plus, l’accord peut même porter sur « la programmation de sessions de formations communes spécialisées qui permettent d’élever le niveau de performance professionnelle ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes