AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : CPA offre des crédits bancaires pour l’achat de logements à...

Algérie : CPA offre des crédits bancaires pour l’achat de logements à 90%

Algérie – Le Crédit populaire d’Algérie (CPA) a lancé une nouvelle formule de crédits bancaires qui peut financer jusqu’à 90 % du prix des logements, par le biais de la finance islamique. Apprenez tout cela ce jeudi 15 décembre 2022. 

L’achat d’un bien immobilier est un investissement pour l’avenir. Néanmoins, peu de personnes peuvent se vanter de pouvoir effectuer cet achat sans emprunt. Il est courant, dans ce cas, d’avoir recours à un prêt bancaire. À ce propos, Le Crédit populaire d’Algérie (CPA) vient de lancer une nouvelle formule de crédits bancaires, relevant de la finance islamique.  

Selon le média arabophone Echorouk News TV, qui rapporte l’information, ce nouveau produit peut financer jusqu’à 90 % du prix du logement. Dans le détail, il s’agit de la nouvelle formule « Murabaha Aqar ». Celle-ci est un financement qui vous permet d’acquérir un bien immobilier. Ce financement s’opère via la technique de financement « Murabaha ». 

Par laquelle ledit établissement financier intervient en qualité de premier acheteur auprès du vendeur pour revendre le bien contre une marge bénéficiaire convenue avec le client. C’est-à-dire, le CPA propose d’acheter le bien immobilier que vous souhaitez. Et vous le revendre ensuite avec une marge de bénéfice convenue et fixée d’avance.  

CPA : voici les conditions pour bénéficier du financement « Murabaha Aqar »

Dans ce cadre, le nouveau produit du CPA est destiné aux particuliers jouissant de la nationalité algérienne âgée de moins de 70 ans. Ce type de financement est accessible aux personnes qui disposent d’un revenu stable et régulier. Ce dernier doit être égal ou supérieur à 40.000 dinars algériens. Soit quatre (4) millions de centimes. 

De plus, le montant du financement peut atteindre au maximum 90 % du prix du logement. Ce dernier est déterminé en fonction du salaire et de l’âge de l’emprunteur. L’apport personnel est donc fixé à minimum 10 % du prix du logement. Par ailleurs, le montant du crédit est non plafonné. Toutefois, il respecte la capacité de remboursement de l’emprunteur. 

Ce qui signifie que dans le cas où le prix de l’immobilier est de 1 milliard de centimes, le client paiera un apport de 100 millions de centimes. Ainsi, il bénéficiera d’un crédit de 900 millions de centimes. 

Concernant la durée de remboursement, celle-ci peut atteindre 30 ans. Et ce, dans la limite d’âge de 75 ans au maximum pour tous les demandeurs. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

2 Commentaires

  1. La banque doit avoir une contrat d’achat en premier lieu avant de le revendre avec une deuxième contrat.
    Le prophète sws a dit  » Ne vendez pas ce que vous ne possédez pas  » .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici